Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De nouveaux clients pour les campings du Finistère

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Un très bon mois de septembre pour les campings de Bretagne. Et cet été, en pleine crise sanitaire, ils ont fait le plein, moins d'étrangers, plus de Français et de nouveaux clients.

Tentes de camping
Tentes de camping © Radio France - Anne Chovet

Les camping-caristes sont en train de remonter l'auvent, avec l'arrivée de l'automne en Bretagne. Mais septembre a été très bon : "Le mois de septembre a permis de sauver une partie du printemps" perturbé par le confinement, explique Nicolas Dayot, qui tient un camping dans le Finistère, à Plonévez-Porzay. "Mais l'année 2020 sera moins bonne que 2019 puisqu'on va perdre un quart de notre activité."

Mais l'été a été très bon pour une crise sanitaire, "très proche de la normale", estime le président de l'Union bretonne et de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein-air. Mois d'étrangers, surtout les Britanniques, plus de Français. Et pourtant le bilan est contrasté selon la localisation. On a préféré la mer et la campagne à la ville : "Les grands espaces naturels s'en sont mieux sortis que les endroits denses en population."

Nouveaux clients

A l'accueil, de nouvelles têtes : "Il y a eu de nouveaux clients. Les emplacements libres ont moins bien marché mais il y a eu _10% de réservation en hébergement locatif loués par des néo-campeurs_, des gens qui ont découvert ce type de tourisme."

Protocole sanitaire bien géré

Et au final, les campings ont plutôt bien géré la crise, estime Nicolas Dayot : "_Le protocole sanitaire qui a mis du temps à sortir était plutôt bien équilibré_. Et même s'il a parfois fallu faire la police, il a bien fonctionné globalement, malgré les 2 millions de personnes à gérer. Si nous sommes obligés de l'utiliser l'an prochain, il faudra l'améliorer sur certains points, mais il a fait ses preuves. Les campings ont dû embaucher plus de personnel, en particulier les samedis, pour gérer les départs et arrivées (six heures entre les deux minimum) et nettoyer."    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess