Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

De nouveaux commerces en projet en centre-ville d'Auxerre

mercredi 25 avril 2018 à 19:39 Par Denys Baudin et Isabelle Rose, France Bleu Auxerre

La désertification du centre-ville d'Auxerre n'est pas inéluctable à en croire les élus et commerçants. Plusieurs projets d'ouvertures de commerces sont d'ailleurs en cours.

Donner un nouveau souffle au centre ville
Donner un nouveau souffle au centre ville © Radio France - Isabelle Rose

Auxerre, France

Plusieurs projets d'ouvertures de commerces sont prévues en cours dans le centre-ville d'Auxerre. Preuve que la désertification du centre-ville n'est pas tout à fait inéluctable. Le magasin de prêt-à-porter Bruno Saint-Hilaire va par exemple tester l'ouverture d'un magasin pilote en ville moyenne. L'ancienne taverne de maître Kanter est en passe de trouver un nouvel exploitant et deux autres magasins sont intéressés pour venir s'installer en ville.  

Des démarches qui prennent parfois plusieurs mois

Les difficultés ne viennent pas uniquement des commerçants explique Marie-Christine Rousseau, expert en immobilier professionnel à Auxerre : "Quelqu'un qui veut s'installer, s'il n'a pas d'apport personnel c'est rédhibitoire, les banques ne suivront pas s'il n' y a pas de caution. Après il faut négocier avec des bailleurs, parfois de grosses sociétés d'investissement, qui n'en ont rien à faire si le local est inoccupé pendant six mois ou un an. Quand ils constatent à force qu'il faut payer le foncier et que les charges tombent, ils se décident à baisser les loyers et formalisent des baux très stricts. Ils demandent des garanties de six mois de loyers hors charges. Sur un local en centre ville, j'ai une taxe foncière de  8 800 euros pour 230 mètres carrés . Comment voulez-vous que le nouveau créateur de commerce puissent assumer le loyer, la taxe foncière, la garantie sans apport ?  Et pourtant je vois parfois d'excellents projets."

"Sans apport les banques ne suivent pas" - Marie-Christine Rousseau, expert en immobilier

"On a beaucoup de demande" explique Jean-Philippe Bailly adjoint en charge du commerce. "Nous avons de plus en plus de franchises nationales qui veulent réinvestir les centres-villes. La difficulté est de leur trouver une surface assez grande en bon état en ville. Il y a tout un travail de réhabilitation . On voit aussi de nouvelles boutiques qui s'ouvrent comme la brasserie qui remplace le Subway près de la mairie et d'autres projets qui sont en dans les tuyaux."

"Aider les commerçants à lancer leur activité" - Jean-Philippe Bailly, adjoint en charge du commerce

La ville d'Auxerre a aussi décidé de lancer une boutique tremplin pour des commerçants qui veulent se lancer. Jean-Philippe Bailly adjoint en charge du commerce  : " La boutique tremplin est accordée  à une jeune femme créatrice de bijoux de qualité qui exerçait son activité sur les marchés. Elle souhaite se lancer dans un commerce en dur . C'est rue Joubert dans un local qui appartient à l'office de l'habitat pour lui permettre pendant 16 à 18 mois de lancer son activité avec un loyer modéré. C'est quelque chose qu'on veut étendre sur la ville en espérant toucher des propriétaires privés qui voudraient se lancer dans l'aventure avec peu de risque mais en faisant _un effort pour le loyer._"

"il faut négocier"

"On a beaucoup de demandes, notamment de franchises"

"Une boutique tremplin pour lancer les commerçants"