Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Immeubles effondrés à Marseille

De nouvelles évacuations après l'effondrement des immeubles à Marseille

mardi 13 novembre 2018 à 22:31 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

Trente-trois personnes ont été évacuées ce mardi à Marseille. Jean-Claude Gaudin a eu une conversation téléphonique avec Emmanuel Macron, qui affirme que l'Etat apportera son aide.

Les habitants évacués de la rue d'Aubagne et de la rue Jean Roque à Marseille, qui attendent de pouvoir récupérer leurs affaires.
Les habitants évacués de la rue d'Aubagne et de la rue Jean Roque à Marseille, qui attendent de pouvoir récupérer leurs affaires. © Radio France - Mathilde Vinceneux

Marseille, France

Quatre nouvelles évacuations d'immeubles ont eu lieu ce mardi à Marseille (Bouches-du-Rhône) huit jours après l'effondrement des immeubles rue d'Aubagne. Elles concernent : huit adultes et quatre enfants au 91 boulevard de Strasbourg, deux adultes et trois enfants dans la chambre d'un hôtel situé 389 rue de Lyon/angle rue Didier, trois adultes au 36 rue Jean-Roque ainsi que quatre adultes et neuf enfants au 7 boulevard Briançon, soit 33 personnes au total, selon la mairie de Marseille.

Déjà 549 personnes prises en charge

Des bus RTM ont été mobilisés pour conduire ces sinistrés vers des hôtels. Par ailleurs les agents de la ville ont fait 114 déplacements techniques à la suite de signalements des habitants. Entre les habitants de la rue d'Aubagne à reloger et ceux extérieurs à la rue d'Aubagne, la ville a pris en charge l'hébergement de 549 personnes dans une dizaine d'hôtels de la ville.

La ville compte aujourd’hui 150 logements sociaux disponibles, dont 60 en centre-ville. 108 familles ont été reçues par les travailleurs sociaux, 31 d’entre eux ont accepté un relogement dont 5 un relogement temporaire.

Des fournitures scolaires distribuées

Ce mardi matin, dans le cadre du dispositif d’aide aux enfants de familles de sinistrés, trente cartables avec toutes les fournitures scolaires nécessaires ont été distribués à l’école maternelle des Bergers et à l’école élémentaire Chabanon. Dans chacune de ces deux écoles, indique la mairie, un référent est présent pour répondre aux questions des personnes relogées.

Des places dans des crèches ont été spécialement ouvertes pour accueillir les bébés des familles de sinistrés. Un restaurant situé à la Maison des Associations, au 93 la Canebière est ouvert pour accueillir les personnes sinistrées et leur proposer gratuitement des repas chauds ou des sandwichs à midi et à  19 heures. Entre 80 et 140 repas sont servis en moyenne par service.

Récupération des effets personnels

Les habitants évacués situés du côté pair de la rue d’Aubagne et impair de la rue Jean Roque,  seront contactés par les services d’Allo Mairie afin de récupérer leurs affaires personnelles. Ils  pourront se rendre dans leur logement entre 12 heures et 15 heures, accompagnés du Bataillon de marins-pompiers et la police nationale, sous réserve de l’avis favorable des experts sur site et en fonction des conditions de sécurité au moment de la visite.

Les animaux de compagnie récupérés

Lors de ces visites le Bataillon de Marins Pompiers de Marseille a pu récupérer de nombreux animaux de compagnies pour les rendre à leur propriétaires ou nourrir ceux qui n’étaient pas accessibles.

Un vaste élan de générosité

Depuis mardi 6 novembre, 1.900 kilos de vêtements et 900 kilos de produits d’hygiène ont été distribués. Actuellement plus de 7.200 kilos de vêtements et 1. 500 kilos de produits d’hygiène  sont en stock. Par ailleurs, 200 carnets de chèques alimentaires de 25 euros ont été distribués aux sinistrés. La Croix-Rouge a récupéré 5 à 6 tonnes de vêtements et produits d’hygiène reçus. L'Armée du Salut a un stock important de mobilier qui serviront pour les prochains relogements. Le Secours  catholique a été chargé de récolter et gérer toutes les donations financières destinées aux familles sinistrées. 

L'Etat promet des expertises et un financement

Jean-Claude Gaudin a eu une conversation téléphonique avec le Président de la République avant de rencontrer le Premier Ministre, Edouard Philippe qui ont exprimé leur compassion pour les victimes et leur soutien aux populations marseillaises sinistrées. Ils ont promis "appuis, expertises, procédures et financements nécessaires, à la fois pour traiter les problèmes des habitants du quartier de Noailles sinistrés et pour renforcer l’efficacité des mesures de lutte contre l’habitat dégradé, insalubre ou indigne", indique la municipalité. 

Lutte contre les marchands de sommeil

L’État doit apporter un accompagnement sur les 4 axes suivants : la mise en sécurité des habitations, l’accélération de la mise en œuvre du plan «Initiatives copropriétés» et la lutte sans merci contre les marchands de sommeil.