Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

De plus en plus de familles dans la rue en Haute-Garonne : les associations alertent le gouvernement

jeudi 2 novembre 2017 à 4:16 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Occitanie

Le Collectif Inter Associations Toulouse vient d'écrire au Ministère de la Cohésion des territoires. Selon lui chaque soir au moins 400 personnes n'obtiennent pas de réponse du 115 de Toulouse et dorment dans la rue.

Christian dort dans la rue à Toulouse avec sa famille
Christian dort dans la rue à Toulouse avec sa famille © Radio France - Jeanne marie Marco

Toulouse, France

"Là ça craque de tous les côtés" dit sans détour Geneviève Genève la co-coordinatrice du Collectif Inter Associations Toulouse. Selon la responsable "jamais autant d'enfants ont dormi dans la rue à Toulouse". Le collectif vient d'écrire au Ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard, au lendemain du début de la trêve hivernale.

Au moins 130 enfants dans la rue

Selon le Collectif Inter Associations Toulouse "chaque soir on peut considérer qu'environ 85 familles qui ont appelé le 115 n'ont pas de réponse à leur sollicitation dont 130 enfants c'est à dire qu'on voit de plus en plus de familles qui sont obligées de dormir dans la rue et des enfants qui dorment sur les trottoirs dans les rues de Toulouse, quelque chose qui ne s'était pas vu depuis bien longtemps" explique Geneviève Genève.

On veut être une famille normale — Christian qui dort dans la rue avec ses parents

C'est le cas de Christian et de sa famille bulgare. Le petit garçon d'une dizaine d'années, qui parle déjà remarquablement bien français, dort sur des cartons rue Lafayette à Toulouse "on téléphone tous les jours au 115, on essaye d'avoir un logement quelque chose, un appartement, un hôtel, on veut être une famille normale, on est dans la rue depuis 3-4 mois c'est très difficile" raconte avec le sourire le petit garçon scolarisé. Le 115 de Toulouse n'arrive à traiter que 10% des appels en moyenne.

Christian dort dans la rue à Toulouse avec sa famille depuis quatre mois - Radio France
Christian dort dans la rue à Toulouse avec sa famille depuis quatre mois © Radio France - Jeanne marie Marco

À LIRE AUSSI ►► Des écoliers dans la rue à Toulouse

Lettre au Ministre

La situation est tellement critique que le Collectif Inter Associations Toulouse vient d'écrire au Ministre de la Cohésion des territoires "on réclame au Ministre de débloquer des lieux dans Toulouse, en particulier des hôpitaux à Purpan, à La Grave [...] on sait qu'il y a des locaux qui sont vides il faut mettre les gens à l'abri avant une catastrophe".

La Préfecture de la Haute-Garonne, régulièrement sollicitée à ce sujet, répond que le nombre d'hébergements d'urgence dans le département a augmenté de 135% en six ans. À ce jour 943 places d'hébergements d'urgence sont ouvertes parmi les 4819 places ouvertes toute l'année. De nombreuses familles sont également hébergées à l'hôtel, précisément 450 en ce moment.