Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déboussolé par la Covid, un charpentier se lance comme épicier ambulant dans le Grand Ouest

A travers la Mayenne, la Sarthe et l'Orne, Alexandre Vrac sillonne une trentaine de communes avec son épicerie ambulante. Une reconversion pour cet ancien charpentier qui a changé de vie avec la Covid-19.

Alexandre Vrac a ouvert son épicerie ambulante début septembre
Alexandre Vrac a ouvert son épicerie ambulante début septembre © Radio France - Maxime Fayolle

Sur les rayonnages, Alexandre Vrac a disposé tous les produits de son épicerie ambulante "La Casa d'Epi" : pâtes, riz, huile, œufs, fromage ... "J'essaie de travailler avec le maximum de producteurs locaux. Je continue d'en démarcher car il y a une vraie demande". Le Cherbourgeois sillonne une trentaine de communes à travers la Mayenne, la Sarthe et l'Orne, "j'ai remarqué que de nombreuses communes rurales n'avaient plus d'épicerie or il y a une vraie demande des gens."

La Casa d'épi, le nom de cette nouvelle épicerie ambulante
La Casa d'épi, le nom de cette nouvelle épicerie ambulante © Radio France - Maxime Fayolle

Déjà plus d'une centaine de clients

Depuis le début du mois de septembre, Alexandre Vrac a déjà séduit une centaine de clients : "je ne m'attendais pas à autant de monde sur les premiers jours. C'est bon signe. J'ai également des demandes pour des livraisons à domicile que j'effectue le vendredi". A Boulay-les-Ifs, en Mayenne, le maire du village, Yves Legay confirme l'intérêt d'un tel projet : "Quand il nous a proposé de venir tous les mardis, on a accepté de suite car ça fait des années qu'on n'a plus d'épicerie dans le village.  Il y a une vraie possibilité pour réussir !" Pourespérer rembourser au plus vite les 20 000€ d'investissement, Alexandre Vrac avale des centaines de kilomètres chaque jour : "on devrait être sur 60 000 km/an".

La Covid a changé sa vie

Le jeune entrepreneur a profité de la crise de la covid pour changer de vie : "j'étais dans la charpente métallique et ça faisait plusieurs mois déjà que je m'interrogeais pour changer. Avec le virus, on a commencé par aider nos voisins âgés avec ma femme et finalement on s'est lancés ! Dans mon ancien travail, je voyageais toutes les semaines et j'avais peu de contacts avec les gens, c'est vraiment ce qui me manquait."

Vous pouvez retrouver les différents villages où passe La Casa d'épi sur sa page Facebook

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess