Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Débrayage des salariés de Fareva à Amboise pour demander une hausse des salaires

-
Par , France Bleu Touraine

Les salariés de l'usine pharmaceutique Fareva d'Amboise ont débrayé jeudi 15 avril, pendant une heure, pour demander l'ouverture de négociations sur les salaires, alors qu'arrive prochainement le conditionnement du vaccin CureVac qui va, selon l'intersyndicale, dégrader les conditions de travail.

Capture d'écran Google Maps.
Capture d'écran Google Maps.

Le mouvement a été "très bien suivi", selon l'intersyndicale Force Ouvrière / CGT. Les syndicats avaient demandé, ce jeudi 15 avril, aux salariés de Fareva, à Amboise, de débrayer pendant une heure pour demander l'ouverture de négociations sur une hausse des salaires

"Nos revendications sont plus que raisonnables avec une demande d’augmentation des salaires de base représentant une enveloppe de moins de 300.000€ hors cotisations sociales", écrivent les deux syndicats dans un communiqué, alors que l'usine amboisienne va conditionner, très prochainement le vaccin CureVac. 

La direction du site prend le prétexte d'une année 2020 difficile et de temps de crise COVID19 pour justifier son refus d’augmentation des salaires

Force Ouvrière et la CGT demandent une contrepartie, un geste de la part de la direction, car ils estiment que cette perspective va obliger l'usine à mettre en place "une nouvelle organisation de travail [...] pour tourner 24h/24, week-end compris", pour pouvoir assurer la production. 

Pour l'instant, selon les syndicats, la demande de hausse des salaires a été refusée par la direction, qui "prend le prétexte d'une année 2020 difficile et de temps de crise COVID-19 pour justifier son refus d’augmentation des salaires."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess