Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Début des soldes pour Limoges Commerces : "il faut retourner dans les centres-villes"

mardi 26 juin 2018 à 10:23 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

La situation des commerçants indépendants reste difficile, face aux centres commerciaux et à internet, et avec la multiplication des rabais. Pour Alain Dougnac, président de Limoges Commerces, il faudrait revenir à un prix qui a du sens, et que les clients renouent avec leurs petits commerçants.

Les soldes d'été débutent ce mercredi pour 6 semaines, mais c'est la dernière fois qu'ils durent aussi longtemps
Les soldes d'été débutent ce mercredi pour 6 semaines, mais c'est la dernière fois qu'ils durent aussi longtemps © Radio France - Laetitia De Germon

Limoges, France

Les soldes d'été débutent ce mercredi, pour 6 semaines. L'an prochain, ce sera 4 semaines. Car le système ne fonctionne plus vraiment, avec la multiplication des rabais toutes l'années, sous différentes formes.  "On a toujours le sentiment de se faire rouler parce qu'on arrive à trouver moins cher", déplorait à 8h15 Alain Dougnac. Le nouveau président de l'association Limoges Commerce, qui regroupe les commerçants du centre-ville, répondait aux 3 questions de Nathalie Col. 

"On ne sait plus à quel moment on achète au juste prix !

"Les baisses de prix sont quasiment permanentes aujourd'hui", constate Alain Dougnac, et résultat : "on ne sait plus à quel moment on achète au juste prix !" Le gros problème, c'est que ce sont souvent les grands groupes et les chaînes qui démarrent ce genre de choses, et "les petits essaient de suivre, mais ils ne peuvent pas, car ça fait des rabais beaucoup trop importants". Alain Dougnac rappelle que "quand on pense soldes, on pense textile, et c'est un secteur en difficulté".   

Alain Dougnac, président de Limoges Commerce, était l'invité de France Bleu Limousin à 8h15 - Radio France
Alain Dougnac, président de Limoges Commerce, était l'invité de France Bleu Limousin à 8h15 © Radio France - Nathalie Col

Malgré tout, selon un récent sondage, 6 Français sur 10 plébiscitent toujours les soldes, et près de 7 sur 10 préfèrent aller en magasin plutôt que commander sur internet. "Il faut que les gens reprennent cette habitude de retourner dans les centres-villes et aillent voir leurs petits commerçants", défend Alain Dougnac,"parce que nos emplois locaux, ils sont là. Quand on va dans les grandes surfaces ou sur internet, on détruit sans s'en rendre compte l'emploi".  

Résoudre la question du stationnement

Pour attirer les clients, il y a aussi d'autres enjeux, à commencer par le stationnement.  "Il faut en parler avec les élus. Il va falloir trouver de la place, répartir l'espace de stationnement différemment", explique Alain Dougnac, qui trouve quand même "que la situation s'améliore, mais ça n'est pas encore parfait".