Économie – Social

Début du recrutement pour les vendanges dans la Drôme et en Ardèche

Par Delphine Evenou, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 29 juillet 2014 à 20:40 Mis à jour le mercredi 30 juillet 2014 à 6:30

Visuel ext vendanges
Visuel ext vendanges © Radio France

Les vendanges devraient débuter la deuxième semaine de septembre. 1.000 postes sont à pourvoir dans la Drôme et en Ardèche selon Pôle Emploi. Les viticulteurs n'ont qu'une exigence : que les candidats soient robustes et endurants.

Cherche coupeurs et tailleurs

Si le Beaujolais est le plus gros pourvoyeur d'emploi en Rhône-Alpes, soit 10.000 offres, les producteurs de la Drôme et de l'Ardèche ont aussi sont aussi à la recherche de main d'œuvre. Vendangeurs, tailleurs et aides cavistes : 300 postes sont ouverts dans les secteurs du Tricastin, du Sud Ardèche et de Pierrelatte. Dans le Nyonnais et les Baronnies, ce sont surtout des coupeurs que l'on cherche. L'agence Pôle Emploi de Tournon lance aussi des appels à candidatures, et celle d'Annonay propose 80 annonces.

Par ailleurs, dans le Diois et le Crestois, pour la troisième année consécutive, Pôle Emploi met en place pour la troisième année consécutive son "bureau des vendanges" : une antenne dédiée au recueil des offres de viticulteurs et des CV des vendangeurs.

Bureau des vendanges // SON

Il est ouvert le mardi matin, entre 8h30 et 12h, à Die, et le mardi après-midi à Vercheny, de 13h30 à 16h30. Le but est de rapprocher l'offre et la demande.

Bureau vendanges // ENRO

Un recrutement dépendant de la météo

Pour certaines offres, la date de début du contrat n'est pas fixée, car c'est la météo qui décidera in fine du lancement de la récolte du raisin. Chacun à ses chances, car les profils des vendangeurs sont très variés depuis quelques années. Les vignerons embauchent aussi bien des saisonniers "professionnels" que des étudiants ou même des retraités. Les candidatures peuvent être envoyées jusqu'à début septembre car il y a toujours des désistements de dernière minute.