Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Décembre, c’est le plus gros mois de l’année, parole de chocolatier

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

C’est l’effervescence chez les chocolatiers, pâtissiers et boulangers avec un mois de décembre qui représente jusqu’à un quart du chiffre d’affaire annuel. On s’organise avec des grosses journées mais à Nancy, les artisans constatent que le client privilégie les produits artisanaux de qualité.

Décembre, c'est le plus gros mois de l'année pour les chocolatiers.
Décembre, c'est le plus gros mois de l'année pour les chocolatiers. © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

Les chocolats en Lorraine, c’est traditionnellement Noël et Nouvel an, mais aussi Saint-Nicolas, début décembre.  «C’est un quart du chiffre d’affaire de l’année sur un seul mois» affirme Stéphane Batt, chocolatier depuis 35 ans qui supervise une dizaine d’employés dans son laboratoire de Nancy.  

«La fraîcheur, c’est primordial» et on s’affaire pour confectionner les chocolats tôt le matin. Un chocolatier qui doit s’adapter à un hiver très doux et ces derniers jours, c'est plus compliqué pour faire refroidir le chocolat. 

Mirabelle et bergamotte

Décembre, c'est le plus gros mois de l'année et on ne change pas des compositions qui font recette depuis des années et parmi les valeurs sûres, Saint-Nicolas en chocolat ou pain d'épice fait recette mais le chocolat à la bergamotte séduit toujours précise le chocolatier. Seule tendance, la baisse de la demande pour les chocolat contenant de la liqueur, avec un bémol régional : la clientèle cherche toujours le local avec la liqueur de mirabelle enrobée de chocolat.

Bûche en décembre, galette en janvier

Même effervescence de saison dans les pâtisseries et boulangeries. Au premier étage de sa boulangerie nancéienne, Florian Cilla est au four et au moulin. Ce boulanger de Nancy a étendu son offre de pains spéciaux en décembre et engrange les  commandes pour les bûches de noël

Les gâteaux de Noël avant la bûche dans une boulangerie de Nancy.  - Radio France
Les gâteaux de Noël avant la bûche dans une boulangerie de Nancy. © Radio France - Thierry Colin

Le boulanger ne compte pas ses heures en décembre et il sait déjà que janvier sera chargé avec les galettes pour l’Epiphanie. Les fèves dessinées par un artiste, le graffeur nancéiens, Valer, sont déjà prêtes dans l’atelier de la boulangerie nancéienne mais la production de galettes ne débutera pas avant janvier. Pas de galette en décembre, sauf sur commande, on respecte le tempo des traditions.  

Florian Cilla enfourne des baguettes dans sa boulangerie de Nancy.  - Radio France
Florian Cilla enfourne des baguettes dans sa boulangerie de Nancy. © Radio France - Thierry Colin

Une période intense : écoutez Florian Cilla, boulanger à Nancy, rue de Verdun.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu