Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déchets : la CGT Energie prolonge l’arrêt des incinérateurs de Paris, le Syctom redemande une réquisition

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La CGT Énergie a voté, ce lundi, la prolongation de son mouvement dans les centres d’incinération de la métropole de Paris. Le Syctom lui, a refait une demande de réquisition. En attendant, les poubelles continuent d’être collectées à petit rythme.

Depuis la grève des éboueurs et dans les centres d'incinération des déchets, les poubelles s'accumulent dans les rues de Paris.
Depuis la grève des éboueurs et dans les centres d'incinération des déchets, les poubelles s'accumulent dans les rues de Paris. © Maxppp - Julien Mattia

La collecte de nos poubelles ne reviendra pas à la normale avant au moins la fin de semaine. En effet, la CGT Énergie a voté la prolongation de son mouvement dans les trois centres d’incinération des déchets de la métropole de Paris, en assemblée générale ce lundi. Les salariés des sites de Saint-Ouen, Ivry-sur-Seine et Issy-les-Moulineaux laissent donc les fours à l’arrêt jusqu’à vendredi 7 février. Les incinérateurs sont à l'arrêt depuis le 23 janvier.

De son côté, le Syctom, syndicat qui gère nos déchets, a refait une demande de réquisition à la préfecture de police pour forcer la gestion des fosses de stockage des déchets mais aussi, désormais, pour obliger les salariés à relancer les incinérateurs, ce qui prendra plus d’une journée. En attendant, 5.000 tonnes de déchets sont enfouis au lieu d’être incinérés chaque jour depuis le début du mouvement.

Ce lundi soir, la préfecture de police a en effet reconduit son arrêté de réquisition pour la gestion des fosses. 

Les éboueurs toujours en grève eux aussi

Mais les éboueurs de Paris sont eux aussi toujours en grève. Conséquence : les collectes sont très dégradées dans plus de 10 arrondissements (2e, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 12e, 14e, 16e, 17e et 20e). Ils bloquent aussi les garages de camion-bennes tous les matins pour retarder le départ des tournées de ramassage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu