Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement à Rennes : ces établissements ne rouvriront que le 9 juin

-
Par , France Bleu Armorique

Si les terrasses ont pu rouvrir mercredi 19 mai, certains professionnels de la restauration préfèrent attendre le mercredi 9 juin. Les établissements pourront alors accueillir leurs clients en intérieur avec une jauge à 50%. C'est le cas à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Stéphane Villiermet patron de la crêperie la Motte-Picquet à Rennes
Stéphane Villiermet patron de la crêperie la Motte-Picquet à Rennes © Radio France - Loïck Guellec

Les terrasses ont pu rouvrir mercredi 19 mai dans l'euphorie et après sept mois de fermeture. Mais, de nombreux restaurants vont attendre le mercredi 9 juin. Les établissements pourront alors accueillir leurs clients en intérieur avec une jauge à 50% et un couvre feu à 23h. En raison de terrasses trop petites et d'un horaire de couvre feu à 21h trop restrictif, ces professionnels jugent cette ouverture du 19 mai pas assez rentable économiquement pour eux. Mais pour le 9 juin, ils se préparent activement.

On renouvelle notre dispositif de l'an dernier avec l'installation de panneaux de séparation. La disposition de nos deux salles ne change pas. On peut faire 25 couverts et on va ajuster en fonction des réservations - Stéphane Villiermet patron de la crêperie la Motte-Picquet.

"On va essayer de faire de l'encaissement à la table ce qui n'est pas simple" explique Philippe Mérel patron du restaurant Chez les garçons "on a deux possibilités d'accès ce qui permet d'éviter que les gens se croisent. Après c'est à nous d'étaler les tables et de demander aux clients de patienter avant de payer si on a du monde".

Philippe Mérel patron du restaurant Chez les garçons à Rennes avec Nolwenn une employée
Philippe Mérel patron du restaurant Chez les garçons à Rennes avec Nolwenn une employée © Radio France - Loïck Guellec

L'espoir d'un retour à la normale

Théoriquement, la jauge de 50% en intérieur dans les restaurants ou les crêperies doit être levée le 30 juin. Ce retour à la normale, tout en respectant le gel hydroalcoolique, le port du masque et la distanciation physique dans les établissements, est indispensable estime Philippe Mérel dont les 4 salariés lui sont restés fidèles malgré cette fermeture de 7 mois "un samedi soir on fait entre 50 et 60 couverts. Avec la jauge à 50%, on est limité à 30 à 40 ouverts maximum. Il ne faut pas que cette jauge à 50% dure au delà des trois semaines car ce n'est pas rentable". Stéphane Villiermet est plutôt confiant pour cette reprise "on va reprendre avec notre personnel. C'est notre métier d'accueillir et la pratique du métier va revenir très, très vite".

On a été aidé par l'Etat. On a la chance d'être en France car sinon on n'existerait plus - Stéphane Villiermet

On n'imagine pas d'être obligé de fermer à nouveau car on aura du mal à remobiliser notre personnel cette fois-ci - Philippe Mérel

POUR INFO : restaurant Chez les garçons, 21 rue du Chapitre 02 99 35 20 64

                   crêperie la Motte-Picquet, 20 rue de la Monnaie 02 99 30 39 18 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess