Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Covid-19 : les réponses de nos experts

Déconfinement : à Valence, les petits commerces attendent la réouverture et des précisions

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les petits commerces vont-ils rouvrir dès la fin de semaine ? Emmanuel Macron annonce ce 24 novembre les modalités du déconfinement qui s'effectuera en trois étapes. Pour les professionnels, tout est encore flou.

Les commerçants du centre-ville de Valence attendent de pouvoir accueillir de nouveau des clients (image d'illustration).
Les commerçants du centre-ville de Valence attendent de pouvoir accueillir de nouveau des clients (image d'illustration). © Radio France - Julie Seniura

Depuis le reconfinement, les petits commerces du centre-ville n'ont pas fermé totalement. Beaucoup ont fait du "click and collect" : une solution provisoire, pas convaincante. Les professionnels attendent de voir les clients revenir dans leurs boutiques. Emmanuel Macron doit préciser la date de réouverture ce mardi 24 novembre

"Les gens vont-ils pouvoir vraiment venir alors qu'ils seront confinés ?" - Alexandre Héritier, commerçant

Le panneau des promotions trône toujours devant l'entrée de la boutique D'Stock, dans le centre-ville de Valence. À l'intérieur, Wilfrid Maccari, espère pouvoir enfin accueillir des clients : "Le click and collect ça ne marche. On fait en tout 20% du chiffre d'affaires de l'année dernière". Rouvrir c'est bien, mais comment ? Le commerçant est encore dubitatif. 

"Les gens pourront sortir ou pas ? Parce qu'ils ne peuvent pas sortir et qu'on réalise à peine 70% de notre chiffre d'affaires, est-ce que les 30% restants seront compensés ? se demande-t-il. Parce qu'à la rigueur, il vaut mieux rester fermés et _avoir les 10.000 euros [d'aides] de l'État_, plutôt que de rester ouvert et qu'il nous manque [de l'argent]."

Le chef de l'État doit détailler les modalités de ce déconfinement et notamment donner des précisions sur l'attestation de sortie qui restera en vigueur. Alexandre Héritier, gérant d'un magasin de vêtement, est encore dans le flou : "Qu'est-ce que ça va donner ? Est-ce qu'on va conserver la règle d'un kilomètre ? On va rouvrir mais avec quelle clientèle ? Est-ce qu'il y aura du monde ?".

Le constat des professionnels est cependant unanime : à l'approche des fêtes de fin d'année, il est urgent pour eux de rouvrir. "Même dès ce samedi, ça nous fait gagner un week-end", espère Alexandre. Une jauge limitée et un protocole sanitaire plus stricte devrait être aussi annoncé. Emmanuel Macron prendra la parole à 20h

Choix de la station

À venir dansDanssecondess