Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Déconfinement : aux étangs de Juniville, ce n'est pas la grosse pêche

Par

Le confinement a coûté la moitié du chiffre d'affaire annuel aux étangs privés du Moulin de la Chut, à Juniville. Depuis le 11 mai, la reprise de l'activité se fait au ralenti, en raison des conditions sanitaires à respecter.

Etang de pêche à Juniville (Ardennes) Etang de pêche à Juniville (Ardennes)
Etang de pêche à Juniville (Ardennes) © Radio France - Alexandre Blanc

La pêche est de nouveau autorisée en rivière depuis le 11 mai. Et dans certains plans d'eau, à titre dérogatoire et sur arrêté préfectoral.  

Publicité
Logo France Bleu

C'est le cas à Juniville, dans le Sud des Ardennes, au Moulin de la Chut , un établissement privé qui comprend des étangs et un restaurant. Le moulin de la Chut a rouvert le 11 mai.  

Reprise au ralenti 

Le confinement a coûté à l'entreprise 245 000 euros, la moitié de son chiffre d'affaire annuel. Et la reprise ne se fait qu'au ralenti puisque les règles de distanciation imposent au Moulin de la Chut d'accueillir 3 fois moins de pêcheurs qu'en temps normal. Des postes de pêches de 5 mètres de long sont matérialisés par des rubalises. Seuls un sur deux peuvent être occupés.  

L'établissement ne peut accueillir que 57 pêcheurs par demi-journée et refuse donc les accompagnants qui pouvaient entrer gratuitement. Finies les sorties en famille, ce qui fait aussi chuter la partie bar et restaurant.  

Le service à table ou au comptoir est interdit. Ce la représente 70 couverts en moins par jour d'ouverture. Pas de groupe de plus de 10 personnnes. Les annulations des réservations pour les mariages, baptêmes et comités d'entreprises se sont enchaînés en cascade.  

Pendant le confinement, je recevais 80 à 90 appels par jour pour annuler mais aussi pour savoir quand les étangs seraient de nouveau accessibles. J'ai des clients qui m'appelaient trois ou quatre fois par semaine.  - Nadège Richard, gérante du Moulin de la Chut  

Même si la reprise se fait au ralenti, le retour des clients met du baume au cœur à la gérante et lui permettra de minimiser les pertes. Pour 245 000 euros de chiffres d'affaire perdus, les assurances ont pris en charge 10 000 euros. Et le moulin de la Chut a contracté un prêt de 90 000 euros garanti par l'Etat, à rembourser dans les 12 mois, « ce qui ne sera pas possible pour moi », précise Nadège Richard. La gérante estime qu'il lui faudra 18 mois pour sortir le bec de l'eau.  

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu