Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : Bruno Le Maire souhaite une réouverture de tous les commerces le 11 mai, sauf la restauration

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a souhaité, sur franceinfo ce jeudi, que l'ensemble des commerces puissent rouvrir le 11 mai en France. Seuls les restaurants et les bars ne seraient pas concernés, et il pourrait y avoir des disparités régionales.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.
Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire. © Maxppp - MICHEL EULER

"Nous souhaitons que tous les commerces puissent rouvrir le 11 mai pour un principe d'équité", a déclaré ce jeudi sur franceinfo Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, qui a cependant évoqué la possibilité de disparités régionales.

Pas de réouverture sans sécurité sanitaire

La reprise doit se faire avec des "principes les plus clairs possibles pour tous les Français", a détaillé le ministre. "Le premier c'est la sécurité sanitaire. Il faut que tous les commerces qui rouvrent, les activités qui reprennent se fassent dans des conditions de sécurité sanitaire totale pour les salariés, les entrepreneurs et les commerçants."

Pour que les règles de reprise soient claires, Bruno Le Maire et Muriel Pénicaud (ministre du Travail) travaillent ensemble sur "un protocole national de déconfinement". "C'était la proposition de la CFDT qui est une bonne proposition, qui a fixé un certain nombre de règles qui peuvent s'appliquer pour tous, et ensuite sur des guides métier par métier. Nous avons commencé, avec Muriel Pénicaud à consulter les filières économiques et nous consulterons toutes les filières pour ajuster ces guides de bonnes pratiques", a expliqué Bruno Le Maire.

De possibles disparités régionales

Si tous les commerces étaient à effectivement amenés à rouvrir, ce ne serait pas forcément partout. "Est-ce qu'il faut tenir compte des disparités régionales ?", s'est interrogé le ministre. "C'est une évaluation sanitaire qui devra être faite. La situation n'est pas la même en Nouvelle-Aquitaine où il y a eu moins de cas de Covid, ou si on est en Ile-de-France où le virus circule beaucoup. Ce sera aux autorités sanitaires de nous faire des recommandations", notamment dans l'hypothèse où le déconfinement s'opérerait par zones géographiques.

Pour la restauration, ce sera plus tard

Le cas des bars, cafés et restaurants sera lui traité à part, à rappelé Bruno Le Maire. Pas de réouverture pour eux le 11 mai. Tout comme la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye mercredi, le ministre n'a par ailleurs pas confirmé la date du 15 juin, évoquée ces derniers jours. "Aucune date n'a été fixée", a-t-il répondu.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des discussions ont été "engagées avec les restaurateurs, les bars, les cafés, et je tiens à les remercier pour leur mobilisation", a poursuivi le ministre. "Ils font des propositions, ils ont plein d'idées", mais "rien ne serait pire pour cette profession, qui est l'une des plus touchées, qui voit son commerce dans l'incapacité de rouvrir, que de rouvrir dans la précipitation. Ce serait mauvais. Il faut prendre le temps nécessaire", a insisté le ministre.

Ils ne pourront pas rouvrir avec le même nombre de clients, on le sait bien - Bruno Le Maire

Là aussi, l'enjeu est d'assurer la sécurité sanitaire des restaurateurs, de leurs employés et des clients. "Ils ne pourront pas rouvrir avec le même nombre de clients. On le sait bien", a estimé Bruno Le Maire, qui s'est par ailleurs dit conscient des problèmes financiers auxquels ces établissements font face. "Ils auront besoin d'un soutien financier spécifique et nous serons-là pour leur répondre", leur a-t-il promis. "Il y aura une perte financière et nous répondrons présents."

Emmanuel Macron doit tenir une visioconférence vendredi avec Bruno Le Maire, Gérald Darmanin (ministre du Budget) et Jean-Baptiste Lemoyne (Commerce extérieur), a fait savoir l'Elysée. La réunion aura pour objet ces secteurs de l'hôtellerie et de la restauration, du tourisme et des espaces de loisirs. Un plan spécial doit mettre en place des aides complémentaires aux dispositifs déjà mis en oeuvre par le gouvernement, afin d'aider ce secteur qu'Emmanuel Macron a décidé de rouvrir plus tard que les autres commerces.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess