Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Déconfinement : dans les auto-écoles berrichonnes, des temps d'attente rallongés pour passer le permis

-
Par , France Bleu Berry

Dans les auto-écoles, l'activité reprend après deux mois de fermeture complète. Mais entre les gestes barrières et les délais qui s'allongent, la reprise est compliquée. Certaines structures berrichonnes pourraient se retrouver en grosses difficultés.

Un apprenti et son moniteur d'auto-école.
Un apprenti et son moniteur d'auto-école. © Radio France - Stéphane Barbereau

Après deux mois de fermeture complète, les auto-écoles berrichonnes ont pu rouvrir à l'occasion du déconfinement. Mais la reprise est compliquée, en raison des gestes barrières à faire appliquer dans les salles et dans les voitures. Et puis, les délais pour passer les examens se sont rallongés, car les dossiers se sont accumulés pendant le confinement. 

"Après le déconfinement, on a eu une demande très très forte de tous nos élèves qui avaient hâte de reprendre les cours, aussi bien pour le code que pour la conduite. Malheureusement, le protocole sanitaire nous fait forcément diminuer le nombre d'élèves, notamment dans la salle de code où on est obligés de respecter une distance de 4m² par élève", explique Boris Grabowski, gérant d'une auto-école à Châteauroux. 

"D'habitude, on peut accueillir 24 personnes dans la salle, et là c'est limité à six élèves et le moniteur. Donc forcément les élèves peuvent venir moins souvent qu'habituellement. En cours de conduite, on met un masque obligatoirement et on désinfecte le véhicule après chaque cours", ajoute-t-il. 

Des délais d'attente supérieurs à six mois

"Les délais qui sont rallongés, ce sont pour les examens, parce qu'il n'y en a pas eu pendant trois mois. Les examens pour le permis voiture ont repris début juin, avec forcément trois mois de plus d'attente entre deux examens en cas d'échec", poursuit celui qui est aussi représentant du CNPA (Conseil national des professions de l'automobile) secteur "éducation routière" dans l'Indre. 

Boris Grabowski, gérant d'une auto-école à Châteauroux et représentant du CNPA (Conseil national des professionnels de l'automobile) "éducation routière' dans l'Indre.
Boris Grabowski, gérant d'une auto-école à Châteauroux et représentant du CNPA (Conseil national des professionnels de l'automobile) "éducation routière' dans l'Indre. © Radio France - Emeline Ferry

"Les délais d'attente, c'est vrai qu'il y a cinq ou six ans, on en entendait parler tout le temps. Et ça s'était totalement atténué, il n'y avait quasiment plus de délais, on était à deux mois d'attente grand maximum, ce qui est plus que respectable. Et là, malheureusement, on a l'impression qu'on revient cinq ou six ans en arrière, on revient à des délais supérieurs à six mois d'attente".

Certaines auto-écoles vont peut-être même être obligées de fermer leurs portes, et malheureusement certains élèves vont se retrouver à la rue avec leur dossier

Il craint que certains auto-écoles berrichonnes se retrouvent en grosses difficultés. "On a eu zéro rentrée d'argent pendant deux mois. Donc, au moment où tous les reports de charges vont tomber, il y a des auto-écoles qui vont se retrouver en difficulté. Certaines vont peut-être même être obligées de fermer leurs portes, et malheureusement certains élèves vont se retrouver à la rue, entre guillemets, avec leur dossier et ils vont devoir trouver une autre auto-école pour terminer leur formation, en espérant qu'ils n'aient pas tout payé d'avance", explique Boris Grabowski. 

Il explique que dans la plupart des auto-écoles ont des voitures en location. Et malgré les reports, il faut bien payer les deux mois de confinement, ce qui va s'ajouter aux frais des prochains mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu