Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : entre inquiétude et impatience, les restaurants préparent la réouverture à Châteauroux

-
Par , France Bleu Berry

Édouard Philippe s'exprimera ce jeudi sur la date et les conditions de réouverture des cafés et restaurants. Des annonces très attendues par les professionnels, qui s'impatientent d'accueillir à nouveau du public, après deux mois et demi de fermeture.

Nettoyage de la terrasse du restaurant la Scala à Châteauroux, où les employés espèrent pouvoir rouvrir à partir du 2 juin.
Nettoyage de la terrasse du restaurant la Scala à Châteauroux, où les employés espèrent pouvoir rouvrir à partir du 2 juin. © Radio France - Emeline Ferry

Depuis quelques jours, il y a un peu d'agitation derrière les vitres des restaurants et des cafés. Alors que le déconfinement a démarré il y a une vingtaine de jours, les professionnels préparent la reprise. Édouard Philippe s'exprimera ce jeudi à 16h sur ce sujet. Le Premier ministre devrait annoncer quelques assouplissements, notamment la réouverture des restaurants et des cafés en zone verte à partir du 2 juin.

Dans leurs établissements fermés depuis plus de deux mois et demi, les restaurateurs attendent ces annonces avec impatience. Car pour l'instant, ils disent être dans le flou en ce qui concerne le protocole sanitaire à appliquer pour éviter une seconde vague de l'épidémie de coronavirus.  

À Châteauroux, l'heure est au grand nettoyage sur la terrasse de la Scala. "Ça fait plaisir de retrouver le chemin du travail", sourit Anthony Dufour, adjoint de direction du restaurant italien, en train de désinfecter les tables. À l'intérieur de l'établissement, le gérant réfléchit à l'organisation de la salle. "Il faut maintenir les distances entre les tables, mettre des points de désinfection avec du gel hydroalcoolique dans tous les recoins", explique Marc Delhomme. 

On attend la réouverture avec impatience, mais on ne sait pas comment ça va se passer. On est dans le flou total

Pour éviter que les clients ne touchent les menus et les cartes, il va mettre en place un système de commande en ligne, pour les clients qui le souhaitent. "Les gens pourront commander sur le site, payer en ligne, et ils auront juste à flasher un QR code sur la table pour être servis", détaille-t-il.

Masques, gel hydroalcoolique, distances entre les tables...

Quelques rues plus loin, Alexandrine Jacquard se creuse la tête dans son restaurant le NPA. "On est en train de repasser des commandes, on est en train de se demander si on refait toute la carte ou si on la réduit. On est dans le flou total. On doit commander, mais on ne sait pas le nombre de quantités, on ne sait pas si les clients seront au rendez-vous, s'ils seront frileux, s'ils préféreront rester manger chez eux...", regrette celle qui gère aussi le Popbar et le Barrio.

Dans son bar-restaurant le NPA à Châteauroux, Alexandrine Jacquard réfléchit à la façon dont elle va espacer les tables sur la terrasse.
Dans son bar-restaurant le NPA à Châteauroux, Alexandrine Jacquard réfléchit à la façon dont elle va espacer les tables sur la terrasse. © Radio France - Emeline Ferry

Elle réfléchit aussi à la façon dont elle va réaménager la salle, la terrasse et le jardin. "On doit faire au moins un mètre de distance entre chaque personne, ça va être compliqué. Il faut espacer les tables, on réduit la terrasse de moitié", ajoute la gérante.

Alexandrine Jacquard s'inquiète aussi pour l'organisation en cuisine. "Porter un masque en cuisine, quand on est derrière les fourneaux où il fait plus de 50°C, c'est compliqué. Sincèrement, ça va être difficile de respecter les gestes barrières. On est trois, on ne pourra pas garder les distances de 1 mètre tout le temps. Travailler avec des gants en cuisine, c'est compliqué. On fera tout pour les respecter, mais ça va être très très compliqué", confie-t-elle. "On attend la réouverture avec impatience, mais on ne sait pas comment ça va se passer. On sait qu'on va perdre au moins la moitié de notre chiffre d'affaires", conclut la restauratrice castelroussine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess