Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : et si le camping-car était le grand gagnant de l'été pour découvrir le Berry ?

-
Par , France Bleu Berry

Alors que les déplacements sont toujours limités à un rayon de 100 km et qu'il faudra privilégier la France cet été, le camping-car pourrait bien avoir la côte auprès des vacanciers. De quoi redonner le sourire aux professionnels du secteur, après le confinement et ses pertes économiques.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Aurélie Lagain

Vous êtes sûrement en train de réfléchir à votre destination de vacances pour cet été. Pour l'instant, alors que le déconfinement a démarré il y a deux semaines, les déplacements sont toujours limités à 100 km. Le gouvernement annonce qu'il faudra privilégier les séjours en France cet été. Alors le camping-car pourrait bien être l'une des stars de la saison estivale. 

C'est ce qu'espèrent en tout cas les professionnels du secteur, durement touchés par le confinement. Il a notamment provoqué l'annulation de l'un des événements les plus importants de leur saison : la quinzaine du camping-car, qui devait se tenir du 14 au 30 mars. "On a ouvert le 14 mars, j'avais recruté des équipes en plus, et puis Édouard Philippe a annoncé le soir-même la mise en place du confinement. Le lendemain, on a dû fermer et démonter les banderoles", se souvient Pierre Costes, gérant de Berry Camping-cars et CAP 36 Camping-cars, à Saint-Maur, près de Châteauroux.

Des signes encourageants

Un coup dur pour les ventes. "Il y a un écart entre ce qui a été fait entre mars et mai l'an dernier, et la même période cette année, c'est clair. C'est plus de 70 véhicules d'écarts. Ces ventes, elles sont perdues", regrette le directeur. Mais depuis la réouverture de ses deux magasins, il constate des signes encourageants. "Beaucoup de gens confinés voulaient faire des révisions, donc ils sont revenus très rapidement à l'atelier. En deux jours, on a rempli l'agenda des deux prochaines semaines", poursuit-il. Une reprise qu'il qualifie de "timide et irrégulière". Beaucoup de clients un jour, très peu le lendemain. 

Pierre Costes, gérant de Berry Camping Car et CAP 36 Camping Cars, à Saint-Maur, près de Châteauroux.
Pierre Costes, gérant de Berry Camping Car et CAP 36 Camping Cars, à Saint-Maur, près de Châteauroux. © Radio France - Emeline Ferry

Pour lui, le camping-car a une vraie carte à jouer pour cet été. "On n'est pas sûr de la réouverture des campings, on n'est pas sûr de pouvoir aller à l'étranger. On va se focaliser sur la France, et le camping-car est synonyme de liberté, on peut aller où on veut. Même si on est limité à un rayon de 100 km, depuis Châteauroux, en une journée on peut aller à Valençay le matin à Éguzon l'après-midi", explique Pierre Costes. 

Le camping-car, grand gagnant des vacances d'été déconfinées ?

Des atouts qui pourraient faire de nombreux adeptes.Christine et Jean-Louis ont sauté le pas il y a quelques semaines. "On a décidé d'en acheter un juste avant le confinement ! Donc il est resté tranquille au garage pendant deux mois", racontent-ils. Alors depuis le 11 mai, ils peuvent enfin prendre le volant pour sillonner les routes de France. Ils envisagent déjà quelques virées cet été, à Albi par exemple pour voir leurs enfants.

On a notre chez-nous, notre salle d'eau, nos toilettes... C'est un moyen de se confiner encore un petit peu

"C'est pratique parce qu'on n'a pas trop à se soucier du lieu où on va, du protocole d'hygiène... C'est beaucoup plus de liberté. On a notre chez-nous, notre salle d'eau, nos toilettes... C'est un moyen de se confiner encore un petit peu", estime Christine. Une façon de voyager en limitant le risque de contamination au coronavirus. 

Le directeur de Berry Camping-cars espère que le confinement aura provoqué quelques déclics chez des particuliers indécis. "Les gens vont peut-être cherche à louer. En temps normal, on a quatre véhicules à louer. Là, je suis en train de doubler le parc pour intéresser des gens à se lancer et peut-être acheter ensuite", précise-t-il. 

Un moyen d'évasion qui a un coût important. Comptez minimum 30.000 euros pour vous offrir un camping-car d'occasion. Cela peut dépasser les 100.000 euros pour un neuf. Et il faudra payer plusieurs centaines d'euros si vous en louez un pour une semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess