Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : "Je ne pense pas que nos discothèques pourront rouvrir avant septembre"

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les discothèques sont les grandes oubliées de la phase 2 du déconfinement. Pour le moment, elles ne savent pas quand elles seront autorisées à rouvrir. Elles espèrent être fixées le 22 juin, date du nouveau point d’étape du gouvernement.

Un tiers des établissements de nuits en France se disent au bord de la faillite
Un tiers des établissements de nuits en France se disent au bord de la faillite © Maxppp - Maxime Jegat

Alors que les bars et restaurants ont pu rouvrir mardi, les boîtes de nuit seront sans doute les dernières à pouvoir le faire. Elles espèrent être fixées le 22 juin, date du nouveau point d’étape fixé par le gouvernement. Mais les propriétaires sont assez sceptiques, ils ont peur de devoir rester fermer jusqu’en septembre. C’est ce que redoute Philippe Girard, le propriétaire de la discothèque le Stax-Club à Châteaurenard. 

Des règles sanitaires difficilement applicables

Selon lui, le plus compliqué, ce sont les règles sanitaires, inapplicables selon lui en boite de nuit. "Il faut respecter quatre mètres carrés par personne, alors que la règle normale c'est un mètre carré. Donc si vous avez 600 mètres carrés, vous pouvez accueillir 600 personnes. Là, on pourra en accueillir 120, même pas."

Sa discothèque accueille habituellement jusqu’à 1.500 personnes réparties dans trois salles. Philippe Girard a du mal à voir comment appliquer ce protocole sanitaire drastique. "Les gens viennent chez nous pour discuter entre amis, danser, draguer. Je ne vais pas pouvoir être derrière chacun d'entre eux pour faire respecter la distanciation sociale !"

30% des boites de nuit au bord de la faillite

Le syndicat national des discothèques et lieux de loisirs a réalisé un sondage en interne auprès de 300 établissements de nuit. Plus de 30% d’entre eux se disent au bord de la faillite

À l'Umih du Vaucluse, le président, Patrice Mounier, explique que les discussions sont toujours en cours à Paris pour trouver des solutions pour la réouverture des discothèques : "On se bat, mais pour l'instant, rien n'avance. Ça bloque toujours sur cette question du nombre de personnes au mètre carré.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu