Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : jour J pour les commerces gardois et lozériens

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Coiffeurs, magasin de jouets, de déco, de vêtements, c’est le jour de la réouverture. Après un mois de click and collect, les commerçants vont pouvoir enfin accueillir du public dans le respect des règles sanitaires.

les commerçants vont pouvoir enfin accueillir du public dans le respect des règles sanitaires.
les commerçants vont pouvoir enfin accueillir du public dans le respect des règles sanitaires. © Radio France - SAID MAKHLOUFI

Les vitrines décorées aux couleurs de Noël : "On a mis des boules, des guirlandes, ça brille et ça fait du bien". Emmanuel est l’un des gérants de la boutique de prêt-à-porter Topaze à Mende, il est impatient d’accueillir sa clientèle : "Je suis très content, vraiment ça fait du bien". Comme Emmanuel, Claudine est impatiente. Elle est gérante d’un magasin de vêtements dans le centre de Mende. Sa boutique, Grain de Malice, ouvre à partir de 9h ace samedi et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a hâte : "J’ai les yeux qui pétillent comme quand j’accueille de la famille à la maison". 

Le reportage de Said Makhloufi

Claudine Torres gérante d’un magasin de vêtements dans le centre-ville de Mende

Le gouvernement a détaillé le protocole sanitaire renforcé voulu comme "simple, lisible" qui va accompagner la réouverture des commerces et rayons de produits dits non-essentiels. Le durcissement de la jauge d'accueil a été confirmé par Alain Griset, le ministre délégué aux PME, passant d'un client pour 4 m² de surface de vente à un client pour 8 m². "Le mobilier, les étals, les rayonnages n'entrent plus dans le calcul et les salariés des commerces ne sont pas comptabilisés", a-t-il précisé. Cette jauge devra être "appréciée avec bon sens, par exemple lorsqu'un couple ou un parent, avec son enfant, entrent dans un commerce, ils compteront pour une seule personne", a-t-il encore déclaré. Précaution supplémentaire pour les commerces de plus de 400 mètres carrés : ils "devront prévoir une personne ou un système de comptage pour garantir le respect de la jauge à l'intérieur du magasin", a encore souligné le ministre. 

Enfin concernant les centres commerciaux, "la jauge s'applique à la fois pour l'ensemble du centre et pour chacun des magasins ou boutiques le composant", précise Bercy. Les professionnels plaidaient que des horaires d'ouverture plus larges permettraient d'étaler les flux de clients, et Alain Griset a confirmé qu'ils pourraient "étendre les horaires d'ouverture jusque 21h". En outre, "les commerces s'engagent à s'assurer du renouvellement régulier de l'air soit par ventilation naturelle en ouvrant les portes ou les fenêtres régulièrement, soit par un système d'aération mécanique", précise Alain Griset, et "du gel hydroalcoolique devra obligatoirement être mis à disposition des clients à l'entrée du commerce". 

Créneaux réservés 

Enfin, Bercy précise que "les commerces sont invités à proposer des créneaux horaires de faibles affluences pour les personnes vulnérables", une démarche qui "peut être facilitée par la mise en place d'une information sur les heures de forte affluence". Le ministère précise aussi que "la prise de rendez-vous est notamment recommandée pour la vente accompagnée et peut, de manière générale, être une solution pour éviter la constitution de files d'attente", mais n'est pas obligatoire.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess