Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'UPE des Alpes-Maritimes demande une forte baisse de la TVA

-
Par , France Bleu Azur

L'UPE 06 demande sur France Bleu Azur, la baisse de la TVA pour relancer le pouvoir d'achat et sauver les entreprises.

Le marché de la Libération, à Nice illustration
Le marché de la Libération, à Nice illustration © Radio France - Bastien Munch

C'est une épidémie qui touche bien plus de monde que le coronavirus, qui fait tousser toute l'économie d'un pays : le chômage et ses six millions de Français concernés. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s’élève pour les Alpes-Maritimes à 90.850 personnes, c'est à dire une augmentation de 24,4% sur un mois (avril). Sans surprise, les métiers du tourisme, hôtellerie, restauration sont les plus touchés par le chômage : ils ont été mis à l'arrêt du jour au lendemain.

Pas de traitement miracle à l'issue d'une réunion à l'Élysée ces dernières heures entre partenaires sociaux. Deux annonces pour relancer : le doublement de l'allocation pour l'embauche d'un apprenti et le chômage partiel allongé jusqu'à la fin du quinquennat. 

"Il faut surtout une baisse de la TVA comme en Allemagne, ils sont passés de 20 à 9% pour tout le monde." (Philippe Renaudi, président de l'UPE 06)

Le patron du Medef local dénonce des mesurettes négociées à l'Élysée. Il explique aussi que la relance passera uniquement par la consommation : "C'est en relançant la consommation qu'on relancera le tourisme et tous les secteurs d'activité" explique Philippe Renaudi. 

Quelles conséquences sur les entreprises ? 

Difficile d'estimer pour l'instant la portée précise de la crise, mais il y aura des faillites dans les Alpes-Maritimes, prévient l'UPE 06. "On aura une première vague de dépôts de bilan autour d'octobre novembre et la seconde vague, la plus grosse, sera en mars-avril 2021 quand il faudra rembourser les PGE (prêts garantis par l'État)" explique le patron de l'UPE 06. 

Ecoutez Philippe Renaudi, président de l'UPE 06 demander la baisse de la TVA

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu