Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : la CPME d'Occitanie regrette que les restaurants ne puissent pas rouvrir le 11 mai

-
Par , France Bleu Occitanie

Le 11 mai, tous les commerces sauf les cafés et restaurants pourront rouvrir leurs portes a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe. Une décision regrettable dit le président de la CPME en Occitanie.

La place du Capitole à Toulouse pendant le confinement
La place du Capitole à Toulouse pendant le confinement © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Samuel Cette, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises Occitanie, était l'invité de France Bleu ce mercredi matin. Il a commenté le plan de déconfinement du pays annoncé par Edouard Philippe hier après-midi à l'Assemblée nationale.

Regret pour les cafés et restaurants

À l'image du maire de Toulouse, le plus grand regret de Samuel Cette c'est la non-réouverture des cafés, hôtels et restaurants le 11 mai prochain. "Il sont en danger de mort même si on ne connait pas encore l'étendue des dégâts, les premières remontées sont assez alarmantes", dit le président de la CPME Occitanie. Pour lui, ces professionnels auraient eu le temps d'anticiper pour rouvrir en toute sécurité.

Concernant les grands centres commerciaux de plus de 40.000 mètres carrés, les préfets pourront décider de les maintenir fermés ou non. "Je pense qu'on devrait laisser le choix à chaque commerçant de pouvoir rouvrir sachant que déjà le 11 mai on pourra pas être en capacité maximale", dit Samuel Cette.

Regret pour le chômage partiel

Le dispositif de chômage partiel est maintenu jusqu'au 1er juin a annoncé Edouard Philippe. "Il faut  envisager les choses au-delà du 1er juin", commente le président de la CPME Occitanie : " l'économie ne tournera pas à plein régime le 11 mai, ça va aller en progressant encore faut-il que  les clients reviennent dans nos commerces et donc il faut maintenir les mesures d'accompagnement ça va sans dire".

Soulagement pour le port du masque dans les commerces

Dans les commerces, le port du masque sera recommandé pour le personnel et les clients, lorsque la distanciation sociale ne sera pas garantie a dit le gouvernement. Un commerçant pourra également limiter l'entrée de son magasin aux seuls clients munis d'un masque. 

Une décision de bon sens pour Samuel Cette : "Assurément il le faut. C'est quelque chose qui est rentré dans les moeurs, dans les entreprises depuis le début, indépendamment du discours qui a été tenu par le gouvernement qui je pense avait un discours calqué sur l'état de ses stocks".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess