Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : le département du Loiret débloque trois millions d'euros pour relancer le tourisme

-
Par , France Bleu Orléans

Le département du Loiret annonce ce mardi un plan de relance pour l'activité touristique : allègement des charges, soutien financier à la reprise et renforcement de la communication pour attirer les touristes. Une enveloppe de trois millions d'euros sera votée en juin.

Le Pont-Canal de Briare
Le Pont-Canal de Briare © Radio France - Anne Oger

Marc Gaudet, le président du Conseil Départemental du Loiret, a bien conscience qu'il y a encore beaucoup de points en suspens pour les professionnels du tourisme avant le déconfinement. " Mais, justement, il faut préparer ce déconfinement et être là quand tout va redémarrer". Dans le Loiret, ce secteur n'est pas négligeable avec un peu plus de 5.000 emplois salariés et 300 millions d'euros de chiffres d'affaire directs. " Il ne s'agit pas de donner des subventions à l'aveugle" précise Marc Gaudet, " mais de financer le travail et faire en sorte que certains établissements ne disparaissent pas."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce plan de relance du département, chiffré à trois millions d'euros, se décompose en quatre axes forts : Alléger, Soutenir, Accompagner et Communiquer. Dans un premier temps, le département va supprimer les cotisations demandées aux professionnels qui sont référencés sur le site de Tourisme Loiret ainsi que les différentes commissions qu'il prend pour ceux qui vendent des produits ou des séjours sur ce site. 

En attendant le déconfinement, le Conseil départemental propose aussi des formations personnalisées à tous les professionnels. Déjà vendredi dernier, un séminaire sur le numérique a été organisé avec plusieurs dizaines de professionnels. " On veut profiter de cette période pour aider par exemple nos professionnels à mieux se servir de Facebook, à faire des vidéos promotionnelles" explique Frédéric Néraud, Vice président du département et Président de la structure Tourisme Loiret. 

Des bons d'achats offerts aux soignants et aux collégiens

La mesure la plus forte de ce plan, c'est sans doute aucun doute la mise en place de bons d'achats pour faire rentrer de la trésorerie dans les caisses des différents établissements touristiques. Une opération " grand public" va être lancée sur le site de Tourisme Loiret où chacun pourra pré-réserver des prestations ( hôtels, gites, restaurants). 

A côté de ça, le département va offrir des bons d'achats, d'une valeur de 100 euros, aux personnels soignants qui ont été en première ligne pendant la pandémie (hôpital d'Orléans, maison de retraite) mais aussi aux 35.000 collégiens du Loiret et les enfants qui sont suivis par l'aide sociale à l'enfance. Ces bons pourront être dépensés dans différents établissements et ils seront valables plusieurs mois. Le département s'engage également à aider un peu plus les propriétaires privés de monuments historiques pour la rénovation des murs. " C'est aussi une façon d'attirer les touristes". Enfin, le Loiret s'associera à la grande campagne de communication que doit lancer la Région Centre Val de Loire. " On est à côté d'un grand vivier qu'est l'Ile de France, il faut vraiment miser là dessus" insiste Frédéric Néraud. 

Un plan de relance voté en juin 

Cette année, le budget alloué à Tourisme Loiret était fixé à 600.000 euros, c'est 5 fois moins que ce plan d'urgence . "On est clair là dessus. Le tourisme a toujours été et reste l'une de nos priorités" explique Marc Gaudet. Il précise qu'une partie de l'argent débloqué en urgence provient d’événements qui ont été annulés à cause du confinement comme par exemple, le Festival de Sully. Mais, pour équilibrer son budget, la collectivité devra peut-être à l'avenir renoncer à d'autres projets. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess