Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les commerçants de Vaucluse ont tout mis en place pour rassurer leurs clients

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les commerçants du Vaucluse se préparent à rouvrir ce lundi 11 mai après deux mois de confinement. À Avignon, ils sont impatients de lever le rideau et espèrent que les clients seront au rendez-vous. Pour les rassurer, les commerces ont mis en place de nombreuses mesures sanitaires.

Rue commerçante des Fourbisseurs à Avignon
Rue commerçante des Fourbisseurs à Avignon © Radio France - / Aurélie Lagain

Depuis quelques jours, les commerçants s’affairent pour mettre en place toutes les mesures pour assurer la sécurité à l’intérieur de leurs boutiques. Après deux mois de confinement et des chiffres d'affaires parfois à zéro, ils sont impatients de lever le rideau et espèrent que les clients seront au rendez-vous. 

Chaque profession a reçu des consignes de sa fédération avec un protocole spécifique. À Avignon, la fédération des commerçants et artisans d’Avignon, qui compte 800 adhérents, a commandé des masques et du gel pour ses différentes enseignes.

Les vêtements essayés seront mis en quarantaine

Karine Equinet, a une boutique de prêt à porter depuis 12 ans. Elle a tout mis en place pour que ses clients soient rassurés : "Il y aura un affichage à l'entrée de la boutique, du gel à disposition. J'ai mis en place un sens de circulation et je serai masquée pour les accueillir", témoigne cette commerçante. 

L'essayage des vêtements sera possible pour celles et ceux qui le souhaitent. Karine Equinet explique que les habits aussi auront leur quarantaine. "Après chaque essayage, je les passerai à la vapeur avec un défroisseur qui monte à 60 degrés, la température préconisée pour le lavage en machine. Après ce passage à haute température, je les mettrai au moins une heure en quarantaine." Elle rappelle que pour ceux qui n'ont pas de défroisseur, la fédération nationale de l'habillement préconise quatre heures de mise en quarantaine. 

"Je vais espacer mes rendez-vous d'un quart d'heure pour pouvoir tout désinfecter après chaque passage." - Marielle Bodo, esthéticienne au Pontet

Comme les coiffeurs, les esthéticiennes ont leurs carnets de rendez-vous déjà bien remplis. Marielle Bodo, a un salon au Pontet depuis 18 ans. Elle est fin prête pour reprendre avec un dispositif drastique : "Je vais espacer les rendez-vous d'un quart d'heure pour pouvoir tout désinfecter après chaque passage. Je serai masquée avec une visière également, gants et blouse. Je demanderai à mes clientes de venir avec un masque, je ne les recevrai pas si elles n'en ont pas. Je prévois des masques à la vente si besoin". 

Pendant le confinement, de nombreux commerces ont développé des livraisons à domicile. Karine Equinet a dû fermer sa boutique de vêtements de le 17 mars et a rebondi rapidement. Elle a mis en place de la vente en ligne avec livraison à domicile. Elle compte bien développer cette activité même après le déconfinement et pourquoi pas privatiser sa boutique pour accueillir des clientes parfois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess