Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les crèches d'Ile-de-France rouvrent progressivement

-
Par , France Bleu Paris

Comme les écoles primaires, les crèches recommencent à accueillir des enfants. Mais en-dessous de trois ans, impossible de porter un masque. Difficile parfois de faire respecter les mesures de distances. Du côté des professionnels certains se disent prêts, d'autres sont un peu plus inquiets.

`Les crèches accueillent de nouveau des enfants depuis ce lundi 11 mai (illustration)
`Les crèches accueillent de nouveau des enfants depuis ce lundi 11 mai (illustration) © Radio France - Lucie Thuillet

Comment recommencer à accueillir des enfants de 3 ans et moins dans les crèches ? Depuis ce lundi 11 mai, les structures de la petite enfance sont elles aussi autorisées à rouvrir. Un guide ministériel a été publié en ce sens, pour répondre aux interrogations et parfois inquiétudes des parents et des professionnels.

Après de multiples interrogations sur la possibilité, ou non, de rouvrir les crèches, le gouvernement en a défini les modalités le 7 mai dernier : masques obligatoires pour les professionnels, groupes de 10 enfants maximum, distanciation sociale et nettoyage renforcé des lieux de vie et des jouets. 

Quelques inquiétudes

Malgré les règles mises en place, certains professionnels de la petite enfance s'inquiète de leur retour au travail. Depuis 30 ans, Geneviève est assistante maternelle à Paris. Sa plus grande peur, c'est de tomber malade "en retournant dans les transports par exemple", et donc de prendre le risque de contaminer un enfant. Et le nombre maximum de 10 enfants accueillis ne la rassure pas vraiment : "c'est une collectivité. Qui dit collectivité dit nid à microbes, s'inquiète-t-elle. Même avant le Covid, quand un des enfants était enrhumé, tous les autres l'étaient ensuite !". 

22 crèches sur 55 en Seine-Saint-Denis

En Seine-Saint-Denis, Fatna est plus sereine. Le département a annoncé que 22 des 55 crèches départementales allaient rouvrir à partir de ce mardi 12 mai. Mais pour cette directrice de crèche, l'exercice de l'accueil des petits en temps de pandémie est déjà passé : "depuis le 16 mai, je gère des crèches qui ont continué d'accueillir les enfants des personnels soignants", explique-t-elle. 

"Chaque groupe de 10 enfants est encadré par 2 adultes. On a fait des chemins, pour que personne ne se croise et à l'entrée de la crèche on a mis du gel hydro-alcoolique et des bacs de désinfection", détaille la directrice, précisant que "tout s'est bien passé durant les deux mois" pendant lesquels des enfants ont été accueillis dans les mêmes conditions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess