Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les propriétaires de gîtes en Vaucluse espèrent sauver la saison estivale

-
Par , France Bleu Vaucluse

Dans la limite requise de 100 km depuis son lieu d'habitation, les locations saisonnières sont à nouveau autorisées en Vaucluse depuis le 11 mai. Les propriétaires de gîtes et chambres d’hôtes commencent à espérer sauver la saison estivale, mais la reprise s'amorce doucement pour l'instant.

Les locations saisonnières sont de nouveau autorisées depuis lundi 11 mai en respectant les 100km depuis son lieu d’habitation,
Les locations saisonnières sont de nouveau autorisées depuis lundi 11 mai en respectant les 100km depuis son lieu d’habitation, - © Stéphanie Gauffreidy - Gite le Bastidon à Villars

Les locations saisonnières sont de nouveau autorisées depuis lundi 11 mai. Il faut respecter les 100km depuis son lieu d’habitation, mais il est possible de réserver un séjour près de chez soi pour se changer les idées après le confinement. Les propriétaires de gîtes et chambres d’hôtes en Vaucluse commencent à espérer sauver la saison estivale. Les réservations reprennent doucement avec encore des incertitudes. 

Une clientèle de proximité pour les prochaines semaines

Chloé Mailhot Thénaisie s’occupe de plusieurs gîtes en Vaucluse par le biais de La Conciergerie de Chloé. L'annonce de la reprise des locations saisonnières est forcément une bonne nouvelle, mais le redémarrage est timide après une vague importante d'annulations. "Nous avions très bien démarré la saison, nous étions déjà à un taux de remplissage de 50% au moment où nous avons été confinés. Ensuite, on a eu une série d'annulations, y compris pour la saison estivale". 

Dans le Luberon, Stéphanie Gauffreidy tient un gîte à Villars. Avec le déconfinement, elle commence tout juste à recevoir des demandes de réservations, mais elle accuse encore le coup des annulations. "Avant le confinement, mon gîte était loué jusqu'en octobre. Là, il faut tout recommencer. Des personnes ont réservé pour les deux week-ends de l'Ascension et de Pentecôte, mais pour le mois de juin, je n'ai rien." Cette propriétaire de gîte est quand même confiante pour les deux mois d'été, mais il y a encore beaucoup d'incertitudes. 

Des locations tributaires de la clientèle étrangère

Pour les semaines qui viennent, seule la clientèle de proximité peut louer un gîte en Vaucluse, puisqu'il faut respecter pour le moment la règle des 100km. L'autre inconnue concerne la clientèle étrangère. Certaines des locations de Chloé Mailhot Thénaisie sont complètes pour cet été, mais beaucoup de réservations ont été faites par des touristes étrangers. "Cela représente environ 60% de mon taux d'occupation", explique-t-elle. Donc rien n’est encore joué si les frontières ne sont pas rouvertes pour la saison. 

"On est dans le flou, on a beaucoup de clientèle belge ou allemande. Ce sont des gens qui aiment le Mont Ventoux, le vélo. Ils peuvent annuler jusqu'à 14 jours avant leur arrivée, ce qui nous met dans une position délicate." En tout cas, côté sanitaire, tout est en place pour rassurer les vacanciers : kit d’arrivée pour les touristes avec lingettes, gants, etc. Un protocole de désinfection des gîtes a aussi été diffusé auprès des loueurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess