Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Déconfinement : les restaurateurs castelroussins se préparent à une réouverture début juin

Par

Le Premier ministre Edouard Philippe devrait donner son feu vert pour la réouverture des cafés, hôtels et restaurants. En effet, les chiffres de l'épidémie sont en baisse. Il n'empêche que ce virus est toujours présent, ce qui implique dans ces établissements une mise ne place de mesures strictes.

Julien Marchès, le chef du petit bouchon à Châteauroux attend les consignes du gouvernement et surtout le feu vert pour pouvoir ouvrir son établissement Julien Marchès, le chef du petit bouchon à Châteauroux attend les consignes du gouvernement et surtout le feu vert pour pouvoir ouvrir son établissement
Julien Marchès, le chef du petit bouchon à Châteauroux attend les consignes du gouvernement et surtout le feu vert pour pouvoir ouvrir son établissement © Radio France - Sylvain ROGIE

Après la réouverture des magasins le 11 mai dernier, les gérants des CHR (cafés, hôtels et restaurants) sont prêts à accueillir leurs clients. Mais pour cela, il faut que les personnes accueillies dans les hôpitaux continue de baisser. Alors si c'est le cas, le Premier ministre devrait présenter, cette semaine, la phase 2 du plan de déconfinement qui débute le 2 juin pour une durée de 3 semaines et qui devrait donc s'étendre jusqu'au 22 juin 2020.

Publicité
Logo France Bleu

Julien Marchès (Chef du Petit Bouchon) : "Après nous savons pertinemment que nous aurons moins de clients, ce qui veut dire moins de chiffre d'affaires."

Au Petit bouchon, ce restaurant situé rue grande à Châteauroux. Julien Marchès a déjà échafaudé quelques plans : "Pour le moment il est vrai que nous n'avons pas encore reçu en cette fin du mois de mai de consignes particulières. Donc nous ne savons toujours pas comment nous allons pouvoir rouvrir. Est ce qu'il va y avoir une distance entre chaque table ? On attend entre guillemets le cahier des charges quand il va arriver. Après vu la configuration de mon restaurant, il est bien sur possible d'accueillir des clients avec les mesures barrières qui vont avec. Il est sur que nous aurons un chiffre d'affaires qui sera impacté même si j'ai deux salles et la terrasse devant le restaurant sera très appréciable pour tout le monde." 

Après bien entendu si le nombre de clients est divisé par deux, si le chiffre d'affaires est divisé lui aussi par deux, est ce que les gérants de ces établissements vont pouvoir garder la totalité de leur personnel ou alors en laisser une partie en chômage partiel ? La réponse sera donnée lors de l'intervention du gouvernement. Les gérants de ces établissements demandent bien sur à l'état de conserver malgré la réouverture des mesures de chômage partiel. 

Le gérant de la Brasseie des Halles Florian Souédet espère pouvoir avoir un peu plus d'espace pour exploiter sa terrasse de 130 places © Radio France - Sylvain ROGIE

Bien sur que ça fait partie des craintes de pouvoir exploiter seulement la moitié de ma terrasse.

Florian Souedet est le gérant de la brasserie des Halles place Monestier à Châteauroux. Lui aussi est impatient de retrouver sa clientèle. Mais va t-il pouvoir exploiter la totalité de sa terrasse soit 130 places ou alors la moitié ? Florian Souédet espère pouvoir bénéficier d'un peu plus de place :" Bien sur que ça fait partie des craintes de pouvoir exploiter seulement la moitié de ma terrasse. Maintenant si la ville de Châteauroux nous accorde plus de place, nous pourrons alors travailler en pleine capacité. Dans le cas contraire, nous utilisons notre périmètre avant confinement, nous allons devoir réduire fortement notre capacité d'accueil en terrasse."

A la brasserie des halles, a quelques jours de l'ouverture, aucun contrat en ce qui concerne les saisonniers n'a été signé. Florian Souedet attend de voir comment cette réouverture tant espérée va se passer et bien sur si les clients seront au rendez vous. A plein régime autrement dit lors de la période estivale la Brasserie des Halles compte huit saisonniers sur une équipe de 19. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu