Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : Macron souhaite "plus de visibilité" sur la vaccination, dit le maire de Charleville-Mézières

Le président de la République s'est entretenu avec une quinzaine de maires ce jeudi, pour présenter un plan de déconfinement progressif. Parmi eux, le maire (LR) de Charleville-Mézières (Ardennes), Boris Ravignon. Il confirme le retour des terrasses et musées dès la mi-mai, sous conditions.

Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières.
Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières. © Radio France - Mélanie Cousin

Le calendrier annoncé sera tenu, c'est ce qu'à dit le président de la République ce jeudi lors d'une réunion avec une quinzaine de maires à propos du plan de déconfinement. Une levée des restrictions progressive et prudente qui aura lieu dès la mi-mai. "Il nous a fait part de son souhait, qu'à partir de là, peut-être à une semaine près et en fonction des territoires, on puisse rouvrir les musées, les terrasses dans une première phase", précise Boris Ravignon, maire (LR) de Charleville-Mézières convié à la réunion.

S'il vous plaît mes amis, respectez les jauges ! - Joël Oudin, président de l'UMIH Marne.

Ce calendrier redonne de l'espoir aux professionnels, notamment de la restauration, même si eux aussi restent prudents car "ça fait deux fois qu'on nous promet des dates et que la promesse n'est pas tenu mais vaut mieux des annonces que rien du tout", estime Joël Oudin, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie dans la Marne. "Je demande à tous les professionnels, même si ça les embête de refuser un peu de clients, s'il vous plaît mes amis : respectez les jauges ! Ne prenez pas de risque d'une autre fermeture ! Vous imaginez si on referme en juin et qu'on perd juin, juillet et août pour gagner trois sous", lance-t-il comme un cri du cœur.

Joël Oudin, président de l'UMIH, invité de France Bleu Champagne-Ardenne Matin

Au total, selon Boris Ravignon, le chef de l'État aurait mentionné quatre phases de déconfinement, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. "Il devrait y avoir quinze jours, trois semaines d'évaluation entre chaque phase, pour voir si la réouverture de ces lieux emmène à une flambée épidémique", rapporte le maire de Charleville-Mézières.

Plus de visibilité pour les centres de vaccination

Lors de sa réunion, ce jeudi soir, le président de la République a aussi eu des mots sur la campagne vaccinale qui accompagnera le déconfinement et assurera sa réussite. "Il a voulu répondre à la difficulté, que l'on pointait, et l'angoisse de ceux qui n'arrivent pas à trouver un créneau pour se faire vacciner. Il a réaffirmé que tous les adultes se verraient proposer une solution de vaccination d'ici la fin de l'été et il a aussi souhaité que les centres de vaccination aient non pas une ou deux semaine(s) de visibilité mais cinq à six semaines. Ça permettrait d'ouvrir des créneaux avec un mois et demi d'avance et ainsi rassurer, notamment, nos aînés", dit Boris Ravignon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess