Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : Mathieu Klein et Dominique Potier proposent la création d'un chèque tourisme

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein, et le député de Meurthe-et-Moselle, Dominique Potier, ont écrit au Premier ministre. Ils proposent la création d'un chèque tourisme pour les plus précaires, afin de relancer le tourisme local et d'aider la population.

Son et lumières au château de Lunéville à l'été 2019
Son et lumières au château de Lunéville à l'été 2019 © Maxppp - Cédric Jacquot

Ils veulent à la fois soutenir l'industrie touristique mais aussi réduire les inégalités accentuées par la crise du coronavirus. Plusieurs élus locaux de gauche, dont Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, et Dominique Potier, député du département, ont écrit au Premier ministre Edouard Philippe pour proposer la création d'un chèque tourisme dès cet été à destination des Français les moins favorisés.

Un tire à dépenser dans les six mois

Selon ces élus, avec la crise du coronavirus, ce sont deux millions d'emplois directs et indirects dans le secteur du tourisme qui sont menacés avec 210.000 cafés et restaurants et 20.000 hôtels. L'idée serait de créer un titre de paiement spécifique, dédié au tourisme à dépenser dans les six mois. Ces chèques seraient réservés "aux 50% de Français dont le revenu est inférieur au revenu médian (moins de 1735 euros par mois pour une personne seule)" et permettraient "une relance ciblée" du secteur touristique. 

Les collectivités s'engagent à payer

Ces élus parlent d'une dispositif "simple, lisible et connu" et demandent au Premier ministre de les réunir avec également les services de l'Etat et les acteurs du tourisme. Les collectivités qui signent cette lettre s'engagent à participer au financement de ces chèques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess