Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : un plan de relance de 14 millions d'euros pour la viticulture en Occitanie

Face à la crise sanitaire qui touche durement la filière viticole, la Région Occitanie et les professionnels s'associent pour un plan de relance. 14 millions d'euros sous forme d'aides directes pour améliorer la commercialisation et la promotion des vins de la région.

La Région Occitanie et la profession débloquent 14 millions d'euros pour relancer la filière viticole frappée par la crise sanitaire.
La Région Occitanie et la profession débloquent 14 millions d'euros pour relancer la filière viticole frappée par la crise sanitaire. © Maxppp - Michaël Esdourrubailh

La Région Occitanie et les professionnels du vin s'associent pour soutenir la filière durement touchée par la crise sanitaire. Ils présentent ce vendredi 29 mai un plan de relance à hauteur de 14 millions d’euros financé à part égale par le conseil régional et l’interprofession. Un plan sur 18 mois qui sera soumis au vote en juillet prochain.

Il est difficile pour le moment d'évaluer l'ampleur des dommages, mais les premiers indicateurs sont alarmants, notamment pour les circuits courts. Alors que la grande distribution a vu ses ventes de vin augmenter pendant le confinement, elles se sont effondrées ailleurs. 

Plus de marché local, plus de cash

"Dans le pire des cas que nous connaissons, c'est 90% de pertes pour ceux qui étaient dans le circuit court, avec approvisionnement des cafés hôtels restaurants, explique Jacques Gravegeal président de l'IGP Pays d'Oc. Cela concerne des producteurs, des caves particulières mais aussi des caves coopératives. Les cavistes étaient fermés. Donc plus de marché local, plus de rentrée d'argent cash, or c'est l'intérêt du circuit court."

"Jusqu'à 90% de chute pour le circuit court". Jacques Gravegeal, président de l'IGP Pays d'Oc

Guerre fratricide pour les parts de marché

"Avec cette chute brutale, vous comprenez bien que nous n'allons pas être les seuls à vouloir récupérer des parts de marché, poursuit Jacques Gravegeal. La guerre va être farouche, pour ne pas dire fratricide. Ceux parleront le mieux, ceux qui soutiendront le plus leurs entreprises, vont avoir des résultats. Donc nous partons à la guerre et à la bagarre pour reprendre des parts de marché. Nous avons du savoir faire et maintenant il va falloir le faire savoir". 

Aides directes

Sur les 14 millions, 80% seront injectés sous forme d'aides directe aux entreprises, pour leurs démarches commerciales sur les nouveaux marchés, des opérations de promotion également. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu