Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Déconfinement : "Les clients vont ramener de la vie", une auberge de jeunesse rouvre ses portes à Paris

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Après plus de trois mois de fermeture, l'auberge de jeunesse Yves Robert, dans le 18e arrondissement de Paris, rouvre ses portes ce lundi 22 juin. Elle attend encore ses premiers clients.

En attendant le retour des clients dans les chambres, l'auberge de jeunesse Yves Robert (Paris, 18e) a profité du déconfinement pour installer une terrasse.
En attendant le retour des clients dans les chambres, l'auberge de jeunesse Yves Robert (Paris, 18e) a profité du déconfinement pour installer une terrasse. © Radio France - Léo Tescher

Comme tous les commerces, l'auberge de jeunesse Yves-Robert, située dans le 18e arrondissement de Paris, avait fermé ses portes le 17 mars dernier, au début du confinement. Depuis 10 jours, elle avait bien repris une petite activité de café et de restauration sur sa nouvelle terrasse, opportunité du déconfinement, mais les chambres n'avaient pas encore rouvert. 

Depuis ce lundi 22 juin, après plus de trois mois de fermeture, ça y est les touristes peuvent revenir dormir sous la halle Pajol. "Ça fait plaisir, les clients vont ramener de la vie ici", se dit Pauline Hernandez. L'habituelle chargée de programmation de l'auberge donne un coup de main derrière le comptoir. Une vingtaine de personnes sont installées en terrasse, mais personne n'est encore venu se présenter à l'accueil pour récupérer des clefs de chambre. "C'est l'inconnue, révèle le directeur Emmanuel Grelat. On a des réservations qui datent d'avant le confinement, mais on n'arrive pas toujours à se les faire confirmer."

L'activité reprend doucement derrière le bar de l'auberge.
L'activité reprend doucement derrière le bar de l'auberge. © Radio France - Léo Tescher

Des dortoirs privatisés

Pour pouvoir rouvrir et de nouveau accueillir des touristes, "le protocole sanitaire national recommandé pour les lieux d'hébergement est respecté", explique le directeur. Des masques et du gel sont proposés à l'entrée, des vitres en plexiglas sont posées sur les comptoirs du bar ainsi qu'à l'accueil, et les gestes barrières recommandés sont affichés à différents endroits. Avec son équipe et la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse, Emmanuel Grelat a également revu son offre de réservation.

Les dortoirs peuvent être réservés en tant que chambre privée

"On s'est dit qu'on n'allait pas rouvrir la réservation au lit, dans les chambres partagées, mais qu'on ne ferait pour le moment que des réservations dans des chambres privées", explique le directeur de l'auberge de jeunesse Yves-Robert. "Si vous venez avec cinq amis et qu'une chambre de six est disponible, vous pouvez la prendre. Les gens qui viendront seront donc des gens qui se connaissent, et qui connaissent la façon dont chacun d'entre eux a respecté le confinement. On fonctionnera comme ça au moins jusqu'à fin juin." Emmanuel Grelat s'attend à un petit réveil de son activité cet été, "la période creuse du tourisme à Paris", selon lui. Il attend davantage de la rentrée en septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu