Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Décryptage - Le poids économique du thermalisme dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

Dax va devenir cette semaine la capitale du thermalisme français. Mercredi et jeudi ont lieu les Journées Nationales du Thermalisme. Le département des Landes est le premier département thermal de France avec plus de 76.000 curistes l'an dernier.

L'activité thermale génère 172 millions d'euros de ressources économiques dans les Landes
L'activité thermale génère 172 millions d'euros de ressources économiques dans les Landes © Maxppp - BONNAUD GUILLAUME

Le département des Landes compte cinq villes thermales : Dax, bien sûr, la plus importante avec Saint-Paul-lès-Dax, Eugénie-les-Bains, Préchacq-les-Bains et Saubusse. On y vient pour  la rhumatologie, la phlébologie, la gynécologie et le traitement des voies respiratoires (Dax et Saint-Paul-lès-Dax proposent également des soins aux personnes souffrant de fibromyalgie). Ces cinq stations thermales regroupent 19 établissements, qui ont accueilli l'an dernier 76.792 curistes soit une augmentation de plus de 900 personnes par rapport à 2016. La plus forte progression est pour Saint Paul-les-Dax avec 518 curistes en plus sur une année. Le thermalisme connaît un regain d'intérêt, la fréquentation est en hausse constante depuis 2010. L'an dernier a donc battu tous les records, et 2018 s'annonce plutôt bien puisque le baromètre publié par l'Observatoire du Comité Départemental du Tourisme pour le premier semestre démontre encore une hausse (33.453 curistes contre 33.054 en 2017), à part pour Eugénie-les-Bains.

Une dépense moyenne de 34.70 euros par jour 

D'après une étude publiée il y a deux ans par l'Observatoire Economique du Thermalisme un curiste dans les Landes dépense en moyenne 34.70 euros, essentiellement pour l'hébergement, vient ensuite la nourriture. La part des dépenses pour les loisirs, comme le cinéma, le restaurant, des visites ou des achats, est un peu en baisse.

L'activité thermale génère 172 millions d'euros pour le territoire dont 81 millions de chiffres d'affaires réalisés par les établissements thermaux et leurs hébergements rattachés. Sur ces 81 millions d'euros de chiffre d'affaires, près de 58 millions d'euros sont réinjectés dans l'économie landaise sous la forme d'impôts et de taxes (3.7 millions d'euros), d'achats à des fournisseurs locaux (35 millions d'euros) et de salaires (18.7 millions d'euros).

Plus de 8.000 emplois directs et indirects

Selon les chiffres du Comité Département du Tourisme, le Thermalisme dans les Landes représente près de 2.000 emplois directs, essentiellement des postes dans les établissements thermaux, à l'hôpital thermal, mais également liés à l'hébergement. Lissé sur les dix dernières années, le nombre de ces emplois a tout de même baissé de 12%, à cause de la fermeture d'établissements et d'une baisse de la fréquentation. Mais, si l'on considère les emplois induits le chiffre monte à 8.427 emplois

Les commerçants, les artisans installés sur l'ensemble de la zone thermale sont près de 8.500 et plus de 15% d'entre eux n'existeraient pas sans l'activité thermale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu