Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Défilé du 1er mai à Epinal : 2 à 300 personnes ont bravé le froid et les rues désertes

mardi 1 mai 2018 à 15:56 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

Mobilisation en demi-teinte pour le défilé du 1er mai à Epinal dans les Vosges. 2 à 300 personnes étaient réunies place Foch, avant d'effectuer une courte boucle dans le centre-ville désert. Au coeur des revendications cette année, les salaires et la défense des services publics.

A Epinal, un défilé du 1er mai à forte coloration CGT
A Epinal, un défilé du 1er mai à forte coloration CGT © Radio France - Hervé Toutain

Épinal, France

Froid et solitude pour les participants au traditionnel défilé du 1er mai à Epinal dans les Vosges. Ils étaient quelques centaines massés place Foch, avant de parcourir une courte boucle dans le centre ville désert. Pas de réelle ambiance de fête ou de kermesse. La situation sociale tendue, la fermeté affichée du gouvernement et les enjeux à venir, ont imprimé un caractère de gravité au cortège.  Au coeur des revendications cette année : les salaires et la défense des services publics.

Défilé du 1er mai à Epinal. La tête du cortège. - Radio France
Défilé du 1er mai à Epinal. La tête du cortège. © Radio France - Hervé Toutain

Dans les Vosges l'union syndicale n'est pas un vain mot

Force ouvrière, Sud-solidarités et la FSU ont manifesté avec le gros des troupes de la CGT - Radio France
Force ouvrière, Sud-solidarités et la FSU ont manifesté avec le gros des troupes de la CGT © Radio France - Hervé Toutain

Alors qu'à Paris, les syndicats ont défilé en ordre dispersé, dans les Vosges, l'union s'est affichée dans le cortège. CGT, FO, SUD et FSU ont défilé ensemble et sur les mêmes revendications. Plus discrets, le Parti communiste et le Nouveau parti anticapitaliste étaient également présents.

Une mobilisation en demi-teinte, qui a déçu les plus engagés

Les rues désertes d'Epinal et le froid, tout se conjuguait ce mardi matin pour donner un "air d'isolement" au défilé qui ne s'est pas attardé. Ils étaient nombreux, notamment parmi les syndicalistes les plus anciens à regretter l'indifférence de la population. 

"Je suis an ancien de mai 68, et je suis déçu par la faible mobilisation. Nos enfants ne nous soutiennent plus, ils sont résignés, nous revenons 50 ans en arrière" s'indigne cet ancien salarié des services sociaux.