Économie – Social

Delphine Batho : "L'affaire "Volkswagen" c'est l'échec de l'Europe"

Par Delphine Garnault, France Bleu Poitou vendredi 14 octobre 2016 à 8:19

Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres
Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres © Maxppp - Maxppp

La députée socialiste des Deux-Sèvres, Delphine Batho, est notre invitée ce matin sur France Bleu Poitou. Rapporteure de la mission parlementaire sur l'automobile et l'écologie, elle nous parle fiscalité, diesel, emploi et normes antipollution.

Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres est rapporteure de la Mission Parlementaire sur l'écologie et l'automobile. Cette mission a été créée il y a un an après le scandale "Volkswagen". Elle vient de terminer ses travaux.

Si Delphine Batho, n'a pas suivi jeudi soir le premier débat télévisé de la primaire de la droite et du centre; elle a, en revanche, beaucoup à dire sur l'automobile qui vise à en finir avec les voitures polluantes et pour Delphine Batho "C'est tout à fait compatible avec notre industrie automobile. C'est même un moyen de donner un avenir à cette industrie qui a perdu 42% de sa production en 12 ans".

L'Etat doit donner des signaux clairs- Delphine Batho

La compétition se fait autour de la voiture propre indique la députée qui ajoute "On a des atouts pour être forts dans cette compétition internationale mais il faut que l'état donne des signaux et des indications de long terme ce qui fait défaut aujourd'hui". La rapporteure de cette mission dénonce le fait que "l'Etat, pendant 60 ans, a incité massivement les automobilistes et les constructeurs à se tourner vers le diesel notamment par la fiscalité alors que c'est inadapté pour certains trajets comme ceux effectués en ville"

Une évolution progressive en 5 ans- Delphine Batho

Hier, la Ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé que l'avantage fiscal accordé aux diesel pour les flottes professionnelles serait étendu à l''essence. "C'est une bonne chose, c'est ce que demande la mission parlementaire mais nous, nous partons sur un délai de 5 ans, le délai de 2 ans annoncé par le gouvernement est trop court pour que les constructeurs s'adaptent" estime Delphine Batho

Affaire "Volkswagen" : échec de l'Europe

La députée des Deux-Sèvres demande aussi une refonte des normes européennes en matière d'antipollution "L'affaire Volkswagen c'est l'échec de l'Europe, nous plaidons pour une réforme de fond"

Pour les voitures électriques, Delphine Batho rappelle qu'il y a une prime de 10 000 euros quand on cède un véhicule diesel de plus de 10 ans pour une voiture électrique.

Delphine Batho rapporteure de la mission parlementaire sur l'automobile

Partager sur :