Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Démarrage de l'EPR de Flamanville : l'Autorité de sûreté nucléaire prudente sur le calendrier

lundi 29 janvier 2018 à 15:24 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin et France Bleu

A l'occasion de ses voeux à la presse ce lundi à Paris, le président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) est revenu sur l'ambition d'EDF de démarrer le réacteur de l'EPR d'ici la fin de l'année. Pas impossible, mais pas certain non plus.

Il manque encore différents documents pour que l'ASN accorde son feu vert au démarrage du réacteur EPR.
Il manque encore différents documents pour que l'ASN accorde son feu vert au démarrage du réacteur EPR. © Radio France - Julien Pasqualini

Les voeux du président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avaient lieu à Paris ce lundi. L'occasion pour Pierre-Franck Chevet de faire le point sur les dossiers du moment et sur la situation du parc nucléaire. Le patron du "gendarme du nucléaire" est revenu sur le calendrier prévu pour le démarrage du réacteur de nouvelle génération par EDF : théoriquement à la fin de l'année. 

"Ce sera tendu", a lâché le patron de l'ASN indiquant que ce qui primera, "ce sera le calendrier de la sûreté". Autrement dit, l'Autorité de sûreté nucléaire n'autorisera pas le chargement du combustible et l'allumage du réacteur sans disposer de toutes les garanties de bon fonctionnement de la centrale. 

Pour l'instant, EDF doit encore fournir de nombreux dossiers sans lesquels l'ASN ne donnera pas son feu vert. Le président de l'Autorité n'est pas rentré dans le détail des documents qui manquent encore à ses services, se bornant à répéter que "pour l'heure, c'est tendu"

Depuis quelques mois, EDF répète que son ambition et de démarrer le réacteur avant la fin 2018. Si le chantier a accumulé les retards depuis son lancement en 2007, ses promoteurs espèrent maintenant le terminer dans les nouveaux délais. La réussite, sans contretemps, des essais à froid du système en décembre est de nature à les rassurer.