Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Départs d'Uniqlo et de Habitat du centre commercial Muse à Metz : "ce sont aussi des opportunités"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Deux grosses cellules commerciales vont bientôt se retrouver vides, au centre commercial Muse à Metz : Uniqlo et Habitat. Le directeur, Bertrand Seguin, concède que ce n'est pas "une bonne nouvelle" mais promet la venue d'enseignes "aussi, voire plus attractives".

Centre commercial Muse à Metz
Centre commercial Muse à Metz © Radio France - Vianney Smiarowski

Metz, France

Comment se porte Muse, à Metz ? Le géant japonais Uniqlo va fermer ses portes le 25 janvier ; l'enseigne Habitat quitte également les murs du jeune centre commercial, ouvert en 2018. Deux grosses cellules commerciales qui vont se retrouver vides : un mauvais signal ? "Ce n'est jamais une bonne nouvelle d'annoncer des fermetures de boutiques, concède Bertrand Seguin, le directeur du centre commercial. Pour autant, il y a du turn-over dans tous les centres commerciaux. Habitat rencontre des difficultés qui ont été largement relayées dans la presse, et Uniqlo a choisi de se recentrer sur les hyper-centres-villes (avec des fermetures à Metz, mais aussi à Nice et à Bordeaux)."

Cela va nous permettre de trouver des marques plus adaptées à notre clientèle.

Reste qu'il va falloir combler le vide : "au-delà de la tristesse de l'annonce, ces départs sont aussi des opportunités, souligne Bertrand Seguin. Cela va nous permettre de trouver des marques plus adaptées à notre clientèle, et on est en train de travailler pour faire venir des enseignes aussi voire plus attractives" que celles qui partent. Des noms ? De l'habillement, de l'ameublement ? "Aucun bail n'est signé pour l'instant", le directeur ne dira donc rien, mais il promet des signatures d'ici la fin du premier trimestre 2020.

Primark reste

Il en profite pour tordre le coup aux rumeurs : Primark, "la locomotive majeure" du centre commercial, ne s'en va pas. L'enseigne est "plutôt satisfaite de ses résultats" à Muse. Concernant un futur cinéma dans le quartier de l'amphithéâtre, les travaux devraient commencer "au début du deuxième trimestre pour une arrivée prévue au mieux au printemps 2021, sinon en septembre de la même année."

Un quart des clients ne sont pas des Messins

Rappelons-le : Muse n'a que deux ans. Pour Bertrand Seguin, "il faut un minimum de cinq ans pour qu'un centre commercial de cette taille trouve sa vitesse de croisière." Et les chiffres qu'il avance sont déjà plutôt encourageants : "25% de nos clients viennent d'au-delà de la métropole de Metz, à plus d'une demi-heure de voiture - on a même des gens qui viennent de Reims - et ça monte à 40% les samedis, avec beaucoup d'Allemands, de Belges et de Luxembourgeois. De façon générale, pour 2019, on est sur une tendance à deux chiffres de progression de la fréquentation."

Le quartier de l'amphithéâtre est en pleine éclosion et nous laisse présager un bel avenir."

Il faut aussi, selon le directeur de Muse, laisser au quartier de l'amphithéâtre le temps de se développer : "on a parlé du cinéma, détaille Bertrand Seguin, mais il y aura aussi l'hôtel Starck, le siège de la CPAM, de Metz Métropole, donc le quartier est en pleine éclosion et nous laisse présager un bel avenir."

Bertrand Seguin, invité de France Bleu Lorraine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu