Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Départs en vacances : le coût des trajets grimpe avec la hausse des prix des carburants

vendredi 10 août 2018 à 17:02 Par Viviane Le Guen et Pierre Emparan, France Bleu

Bison Futé prévoit du rouge et même du noir sur les routes pour ce nouveau week-end de départs en vacances. En plus des embouteillages, les automobilistes risquent aussi de dépenser plus que l'an passé car les prix des carburants sont de nouveau en hausse.

Le diesel coûte désormais 1 euro 44 le litre.
Le diesel coûte désormais 1 euro 44 le litre. © AFP - REMY GABALDA

Des embouteillages et d'importants frais d'essence pour débuter les vacances : voilà ce qui attend les millions d'automobilistes qui prendront la route ce week-end, classé rouge et noir par Bison Futé dans le sens des départs.

Selon des chiffres officiels publiés lundi, les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont de nouveau augmenté la semaine dernière. Une hausse de 1,12 centime pour le gazole et de 2,03 centimes pour le sans plomb 95 (SP95).  

Le plein entre 11 et 14 euros plus cher que l'an passé

Le diesel coûte désormais 1 euro 44 le litre, contre 1 euro 17 le litre l'été dernier. En moyenne, il faut compter entre 11 et 14 euros de plus que l'an passé pour faire un plein

Et la tendance n'est pas prête de s'inverser estime l'association de consommateurs CLCV qui accuse le gouvernement. Pour François Carlier, délégué général de l'association, "la cause majeure" de la hausse des prix "c'est l’augmentation des taxes sur le carburant pour des raisons de fiscalité écologique (...) à 1 euro 40 le diesel ça commence à coincer, je pense qu'il est temps de se calmer au niveau de l'augmentation des taxes en tout cas c'est ce que la CLCV plaidera auprès des pouvoirs publics" à l'automne lors du vote du budget. Le gouvernement doit en effet valider une nouvelle hausse des taxes sur le carburant pour le 1er janvier prochain.

Les prix des carburants varient aussi en fonction des cours du brut, du taux de change euro-dollar, du niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande.

Pour connaître le prix des carburants près de chez vous, cliquez ici