Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Bornes de recharge pour véhicules électriques : pourquoi Saint-Étienne Métropole ne paie rien

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

C'est unique en France, sur Saint-Etienne Métropole : il suffit presque de lever le doigt, de dire "ici s'il vous plait ? " pour disposer d'une borne de recharge pour véhicules électriques près de chez soi. Mode d'emploi et décryptage du financement d'une telle première.

La borne e-totem de la rue des aciéries, près du Zénith.
La borne e-totem de la rue des aciéries, près du Zénith. © Radio France - ER

Saint-Étienne, France

"On ne dit plus le modèle d'Amsterdam mais le modèle de Saint-Étienne ! ", s'exclame Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Étienne métropole en charge du développement durable lors de l’inauguration d’une borne ce jeudi.

La capitale néerlandaise s'est fait copier son modèle de réseau déployé à la demande. "L'objectif, c'est 120 bornes d'ici 2020", détaille l'élue dont potentiellement une moitié à la demande des usagers.

Une borne près de chez moi, mode d'emploi 

Pour faire une requête, il suffit de remplir un questionnaire en ligne. La première question étant de savoir si vous conduisez déjà un véhicule électrique ou hybride rechargeable ou si vous allez en acheter un, il suffit de joindre la carte grise ou le bon de commande. Ensuite, s'affiche la liste d'une cinquantaine d'adresses identifiées par e-Totem avec les communes, emplacements identifiés comme faciles à équiper par l'entreprise. Une trentaine se trouve sur Saint-Étienne, cinq sur Saint-Chamond, trois sur Rive-de-Gier comme à Saint-Priest-en-Jarez, deux à Andrézieux, idem à Firminy comme à Saint-Jean-Bonnefonds avec aussi une possibilité au Chambon-Feugerolles. Si l'une d'entre elles vous va, et que tous les critères sont remplis, la borne est installée dans les 3 mois

Si vous proposez une autre adresse, là le délai est de 6 mois, si E-Totem estime, après étude, que c'est viable en termes de passages notamment et si c'est techniquement faisable. 

Pourquoi Saint-Étienne ne débourse rien ? Tout un lobby veut accélérer la tendance 

Pour être ainsi pionnière sans rien payer, Saint-Étienne Métropole peut compter sur l'alliance de quatre partenaires, alliance qui s'est affichée au printemps dernier

Environ 20 % de l'argent vient de l'entreprise stéphanoise qui fabrique ses bornes et les installe, e-Totem. Cette filiale d'un fabriquant historique de batteries, Atomelec à Saint-Bonnet-le-Château peut ainsi gagner des abonnés. L'entreprise, qui a déjà déployé un très beau réseau en France, a identifié une cinquantaine d'emplacements potentiels avec Enedis, qui facilite l'accès au réseau électrique et fournit l’ingénierie nécessaire. La demande d'activation d'une borne se fait sur un site internet qui serait financé par Renault, le constructeur qui relaie aussi bien sûr l'information dans ses concessions. Savoir qu'une borne peut être installée rapidement à proximité, ça peut aider à craquer pour Zoé.

Une heure en 15 minutes : bientôt 20 bornes de rechargement rapide

Enfin la plus importante part du financement de ce réseau, environ 80%, provient de Demeter, gestionnaire d'un fond de modernisation des transports, lequel est alimenté par les principales sociétés gestionnaires des autoroutes. Axes choisis par e-Totem pour installer des bornes à rechargement rapide, 100 km d'autonomie en un quart d'heure, comme depuis cet été près de l'A72 à Andrézieux mais aussi à Villars ou encore sur l'A47 sur l'aire du Pays du Gier.  La particularité de ces bornes, c'est leur accès sans abonnement préalable, le paiement peut se faire par carte bancaire.  L'agglomération compte cinq bornes de ce type, d'ici la fin de l'année, elles seront 20.

Selon e-Totem, le département de la Loire compterait un millier de véhicules électriques dont plus de la moitié sur l’agglomération stéphanoise. Enedis prévoit de son côté qu’un quart des véhicules seront électriques d’ici quinze ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu