Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des actionnaires du dernier repreneur déclaré ont visité le site de Steva à Bessines-sur-Gartempe

vendredi 12 avril 2019 à 16:24 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Il n'y a plus trois mais un seul repreneur déclaré pour le site Steva à Bessines-sur-Gartempe. Mais il s'agit du plus crédible. La société F2J dont plusieurs actionnaires étaient présents ce vendredi en Haute-Vienne, notamment pour rencontrer les salariés.

Nouvelle visite de repreneur potentiel sur le site Steva de Bessines-sur-Gartempe ce vendredi (photo d'illustration)
Nouvelle visite de repreneur potentiel sur le site Steva de Bessines-sur-Gartempe ce vendredi (photo d'illustration) © Radio France - Jérôme Ostermann

Bessines-sur-Gartempe, France

Les possibilités de reprise sont moins nombreuses aujourd'hui pour la reprise de Steva à Bessines-sur-Gartempe. Le tribunal de commerce de Lyon a finalement fait machine arrière quand à la possibilité de voir une offre déposée par l'actuel directeur du site. Un autre repreneur potentiel a retiré son offre. En revanche, la société F2J est toujours intéressée. Le patron de cette entreprise, actionnaire de la Fonderie du Poitou, était d'ailleurs de passage à Bessines ce vendredi matin pour rencontrer les salariés et les membres du Comité d’Entreprise. Il a réaffirmé que son offre ne serait déposée qu'en cas de levée de trois clauses suspensives. 

Prochain rendez-vous devant le tribunal à la fin du mois

Il exige des négociations concernant le rachat de la presse, un engagement écrit des clients de Steva sur leur volonté de poursuivre avec l'emboutisseur du nord Haute-Vienne, et le rachat de la Société Civile Immobilière montée par un ancien propriétaire du site. Un point sera fait lors de la prochaine audience devant le tribunal de commerce de Lyon le 24 avril prochain. Si toutes les conditions sont réunies, le volet social pourra ensuite être abordé. Pour le moment, l'entreprise F2J se dit prête à reprendre 80 salariés. Mais le représentant FO du site Bruno Grimaux espère qu'au moins 90 emplois seront préservés.