Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des assistantes maternelles en gilets roses manifestent à Rouen

lundi 7 janvier 2019 à 22:38 Par Guillaume Farriol, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Une dizaine d'assistantes maternelles s'est rassemblée ce lundi 7 janvier à Rouen devant Pôle emploi pour protester contre la réforme de l'assurance-chômage. Un texte, toujours en cours d’élaboration, qui doit être adopté en 2019.

Les gilets roses protestent contre une mesure qui pourrait être présente dans la réforme de l'assurance chômage
Les gilets roses protestent contre une mesure qui pourrait être présente dans la réforme de l'assurance chômage © Radio France - Guillaume Farriol

Rouen, France

Elles s'occupent de vos enfants quand vous êtes au travail. Vous les appelez des "nounous", mais le nom officiel de leur métier est "assistantes maternelles". Elles sont une dizaine, gilets roses fuchsias sur le dos, ce lundi 7 janvier devant une agence Pôle emploi de Rouen, sur la place Cauchoise. Ces assistantes maternelles sont là pour protester contre la réforme de l'assurance-chômage qui doit être votée au cours de l'année 2019. 

Une disposition du texte inquiète particulièrement les manifestantes : l'exécutif prévoit de revoir le "cumul emploi chômage", un dispositif qui permet de toucher une allocation chômage en même temps qu'un petit salaire. Une aide indispensable pour les assistantes maternelles. "Pour avoir un salaire correct en tant qu'assistante maternelle il faut cumuler plusieurs contrats, c'est à dire plusieurs enfants, explique Claudie. Lorsqu'un enfant s'en va, quand il rentre à l'école ou que les parents déménagent par exemple, nous perdons un contrat et nous avons donc une compensation de l'assurance-chômage pour cette baisse de revenu." 

On a besoin de cette aide

Le problème est là pour les manifestantes puisque le gouvernement pourrait décider de réduire cette compensation versée par Pôle emploi après la perte d'un contrat. Pour les assistantes maternelles ce serait un vrai coup dur pour leur pouvoir d'achat. "On a besoin de cette aide, ça me permet de me maintenir à un niveau de revenu raisonnable, assure Noëlle, une autre manifestante.  Ce sera par exemple indispensable bientôt. Je m'occupe de quatre enfants en ce moment, je vais en perdre deux en septembre, et pour l'instant je ne trouve pas de remplaçants.

Les assistantes maternelles assurent que leur métier est en danger - Radio France
Les assistantes maternelles assurent que leur métier est en danger © Radio France - Guillaume Farriol

La revendication des manifestantes est claire : elles appellent l'exécutif à ne pas toucher au cumul emploi-chômage. D'autant plus que, selon elles, une baisse des aides en cas de pertre d'un contrat rendrait leur métier encore plus précaire qu'il ne l'est déjà. "On se tue au travail, déplore Carole. Il y a des contrats pour lesquels nous commençons à 5 heures et demie du matin et finissons à 22 heures ! Alors nous n'avons vraiment pas besoin de cette réforme ! Le gouvernement ne pense pas à nous."

Les manifestantes mettent en garde contre les conséquences que pourrait avoir une remise en cause du cumul emploi-chômage. Selon elles, de nombreuses assistantes maternelles pourraient décider d'abandonner ce travail et une question se posera alors : "Qui pour garder vos enfants?"