Économie – Social

Des associations de Drôme-Ardèche manifestent à Lyon contre la baisse des subventions de la région

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche samedi 1 avril 2017 à 6:41

Le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.
Le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. © Maxppp -

Un collectif d'associations organise un rassemblement, ce samedi, devant le conseil régional à Lyon pour dénoncer les baisses de subventions. Des salariés de Drôme-Ardèche participent à la manifestation. Plusieurs structures disent avoir dû licencier suite à des coupes drastiques.

Le collectif Vent d'Assos organise un rassemblement, ce samedi de 15 h à 17 h, devant l'hôtel de région à Lyon. Une centaine d'association appelle à la manifestation pour dénoncer des "baisses de subventions drastiques" du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.

Au moins une quinzaine de salariés licenciés en Drôme-Ardèche

Dans la région, les associations parlent de "près de mille emplois supprimés en un an dans l'associatif".

Plusieurs salariés de Drôme et d'Ardèche vont participer à ce rassemblement, dont Yvonne Lafarge, présidente du CIDFF07, le centre d'information sur le droit des femmes et des familles. Sa structure a subi une baisse des subventions régionales de 70% entre 2015 et 2017. Le CIDFF de l'Ardèche a été dans l'obligation de se séparer de sept salariés. "On vous coupe tout sans prévenir, à la fin de l'année !" explique Yvonne Lafarge.

"Je n'avais jamais un président de région réduire à ce point là les subventions !"

Même constat du côté du CIDFF de la Drôme : le centre a perdu 6 salariés en CDI qui s'occupaient de femmes en reprise d'activité. Les CIDFF de Drôme-Ardèche ont perdu treize salariés, soit neuf équivalents temps-plein, depuis l'arrivée de Laurent Wauquiez à la tête du conseil régional.

Différents domaines touchés : droit des femmes, agriculture, environnement...

Toutes les collectivités ou presque ont réduit leurs subventions aux associations mais les baisses de la région sont particulièrement drastiques, moins 30 à 70% selon les associations concernées qui témoignent en Drôme-Ardèche.

"Ce sont des actions envers les habitants qu'on ne peut plus mener !"

"Ces baisses de subventions, ce sont des actions qu'on ne plus mener, des gens qui vont rester isolés et qui ne pourront pas nous contacter car nous serons moins présents sur le territoire" explique Yvonne Lafarge du CIDFF07.

En Ardèche, le CIVAM qui s'occupe du développement agricole a dû licencier une salariée. La FRAPNA de l'Ardèche, association de protection de la nature a également dû se séparer de trois de ses neuf salariés.

Les dispositifs d'éducation à l'environnement et d'accompagnement pédagogiques ont été supprimés dans ces structures. Elles ont été confiés aux fédérations de chasse et aux fédérations de pêche. Le conseil régional a promis aux chasseurs et aux pêcheurs d'Auvergne-Rhône-Alpes trois millions d'euros chacun. Le président de région, Laurent Wauquiez, assure qu'ils vont embaucher.