Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mayenne : des bâches écolos et innovantes le long de l'étape du Tour de France

-
Par , France Bleu Mayenne

L'entreprise MP3 PLV, basée à Martigné-sur-Mayenne, a fabriqué 3.000 bâches qui jalonneront le parcours de l'étape du Tour de France, le 30 juin. Écolos et innovantes, ces bâches habilleront les barrières de sécurité aux couleurs du département.

3000 bâches écolos et mayennaises habilleront les barrières de sécurité lors de l'étape du Tour de France, le 30 juin.
3000 bâches écolos et mayennaises habilleront les barrières de sécurité lors de l'étape du Tour de France, le 30 juin. © Radio France - Arthur BELLIER

"La Mayenne aime le tour". C'est le slogan imprimé sur les 3.000 habillages de barrières de sécurité qui seront placées le long du tracé de l'étape mayennaise du Tour de France. L'entreprise de Martigné-sur-Mayenne, MP3 PLV a décroché la commande du Conseil départemental.

Des bâches écolos et innovantes selon le PDG de l'entreprise Antonio Marques Da Costa : "On utilise des techniques pour avoir une empreinte carbone minimale et quasi zéro-déchets".  Les encres sont faites d'eau et de pigments végétaux sans additifs chimiques. Le tissu polyester est recyclé à partir de bouteilles en plastique recyclables. 

Les 3000 bâches ont été imprimées grâce à une machine que l'entreprise est la seule en France à pouvoir utiliser. MP3 PLV a développé cette nouvelle machine en collaboration avec le fabricant EPSON. "Elle utilise la sublimation, on imprime d'abord sur du papier ordinaire avant de faire s'évaporer les pigments sur la matière finale grâce à une presse à haute température", détaille fièrement le PDG.

Antonio Marques da Costa, PDG de MP3 PLV, l'entreprise qui a imprimé les bâches aux couleurs de la Mayenne
Antonio Marques da Costa, PDG de MP3 PLV, l'entreprise qui a imprimé les bâches aux couleurs de la Mayenne © Radio France - Arthur BELLIER

Né au Portugal puis arrivé en Mayenne par amour, Antonio Marques da Costa a occupé tous les postes à MP3 PLV avant de racheter l'entreprise en 2016. Il choisit alors de prendre le tournant de l'innovation verte : "je ne voulais pas d'une cage dorée, je voulais apporter quelque chose de différent de l'ancienne direction". Sa volonté affichée : "les hommes avant les machines", et cela passe selon lui par une démarche écologique : "on ne peut pas prendre soin des hommes, sans prendre soin de la nature".

L'écologie au cœur du projet

L'entreprise, labellisée Print Ethic, compense les émissions carbones en plantant des arbres au nom de ses clients. Une "cérémonie" avec le client est même organisée à chaque nouveau plant. L'entreprise récupère et traite l'eau de pluie. Une fois les cyclistes passés, les six kilomètres de bâches pourront être "100% recyclés, même les œillets que l'ont fait désormais en polyester".

Et à ceux qui l'accuseraient de greewashing, c'est-à-dire de vouloir verdir l'image de l'entreprise dans le seul but de vendre plus, il rétorque en désignant la baie vitrée qui donne sur une parcelle boisée : "Quand je dis on va planter des arbres, c'est pas en Amazonie et personne ne peut vérifier. Si vous voulez savoir où sont les arbres, regardez, ils sont là". "Ce que je dis toujours à mes clients : venez voir, tout est là" poursuit-il.

Un projet "top secret" le 8 août à Paris

Cet été, le travail de l'entreprise mayennaise devrait se retrouver au centre de tous les regards. Elle collabore avec les Jeux Olympiques de Paris 2024 pour une commande totalement inédite mais "top secrète". Pour la découvrir, il faudra lever les yeux. Rendez-vous le 8 août prochain.

Arthur BELLIER

Choix de la station

À venir dansDanssecondess