Économie – Social

Des baskets contre des bombes, le combat d'Handicap International continue

Par Valentine Letesse, France Bleu samedi 24 septembre 2016 à 14:28

Place Gambetta à Clermont-Ferrand, la pyramide de chaussures commence à prendre forme au petit matin.
Place Gambetta à Clermont-Ferrand, la pyramide de chaussures commence à prendre forme au petit matin. © Radio France - Valentine Letesse

Ce 24 septembre 2016, retour place Gambetta à Clermont-Ferrand pour Handicap International, où la première pyramide de chaussures s'est élevée dans la ville il y a 14 ans. Mais les baskets et sandales ont une nouvelle mission : lutter contre les bombardements sur les civils.

Symbole de la lutte contre les mines antipersonnel, les pyramides de chaussures d'Handicap International ont déjà 22 ans. Chaque 24 septembre elles poussent dans une vingtaine de villes de France. En 2016, Aurillac et Clermont-Ferrand sont mobilisées pour l'Auvergne. Avec un nouvel objectif : stopper les bombardements comme en Syrie. Puisqu'en 2015, 76% des victimes d’armes explosives toutes confondues étaient des civils.

2 millions de signatures depuis 2003

Si l'on vient sans chaussure, on peut tout de même déposer sa signature de 10 heures à 18 heures 30. Des pétitions qui ont un véritable poids dans la lutte contre ces armes destructrices selon Alain Plazenet, responsable du relais puydomois d'Handicap International, "si on a réussi à faire signer deux traités d'interdictions à Ottawa pour les mines antipersonnel et à Oslo pour les bombes à sous munitions, c'est justement parce que la société civile nous soutient".

Une signature peut tout changer pour Alain Plazenet, responsable Handicap International dans le Puy de Dôme.

La petite paire de sandales dorés que tient à la main Madeleine, une bénévole, aura un autre destin, "ce soir on les mettra dans un grand sac et ça ira à des organismes qui distribuent à des personnes nécessiteuses. Celles qui sont très abîmées servent à fabriquer des matériaux nouveaux par exemple, les tapis épais dans les parcs pour enfants", ou bien les tapis de sol dans les voitures. 

"On sensibilise les enfants et on est dans une sale période." - Nicolas, un clermontois. 

Dans un contexte de menaces terroristes en France, ces chaussures usées prennent un autre sens pour Nicolas. Le papa de deux enfants dépose pour la première fois "les chaussures de sa femme" au pied d'une pyramide. "Nos enfants grandissent alors maintenant on peut leur expliquer ce qu'ils se passe. Je leur dit la vérité : il y a des enfants qui meurent parce qu'on s’entre-tue". Une grande mission pour une paire de baskets usées. Comme 2 millions d'autres depuis 22 ans, elles auraient pu terminer à la poubelle.

Des fausses munitions à but pédagogique sont exposées sur le stand d'Handicap International à Clermont-Ferrand. - Radio France
Des fausses munitions à but pédagogique sont exposées sur le stand d'Handicap International à Clermont-Ferrand. © Radio France - Valentine Letesse