Économie – Social

Des bureaux de poste transformés en maisons de services publics

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne mercredi 27 janvier 2016 à 11:10

Des bureaux de poste transformés en maisons de services au public
Des bureaux de poste transformés en maisons de services au public © Maxppp - Julio Pelaez

Trois maisons de services au public vont s'implanter dans la Marne et les Ardennes. Ce sont des bureaux de poste, qui accueilleraient d'autres services publics, comme Pôle emploi ou la CAF. Une solution pour lutter contre la désertification des campagnes.

Le premier ministre Manuel Valls l'avait annoncé en mars dernier, lors d'un conseil interministériel dans l'Aisne : l'ouverture en France d'ici à 2017 de 1.000 maisons de services au public dans les communes rurales. Il s'agit de lieux regroupant plusieurs services de l'Etat, tel que Pôle Emploi ou les Caisses d'allocations familiales (CAF). 

Certaines de ces maisons existent déjà, anciennement appelées "Relais de services publics", mais la particularité de ces nouvelles maisons de services au public, est qu'elles ouvriront dans des bureaux de Poste. Les premières du genre dans la Marne vont ouvrir dès le mois de mars à Anglure et Esternay (Marne) et à Poix-Terron (Ardennes). 

Tout le monde sous le même toit

A l'extérieur des bureaux de Poste, les usagers verront tout de suite la différence : tous les logos des services publics seront affichés. A l'intérieur, les clients seront toujours accueillis par des agents de la Poste, formés pour pouvoir assurer ces nouvelles missions. 

"On n'est pas hostile à élargir notre champ de travail si ça maintient les emplois, mais on ne veut pas pour autant se transformer en épicier et faire tout autre chose que notre métier", prévient Denis Colas, du syndicat Force Ouvrrière à la Poste de Reims. 

Dans un premier temps, il n'y aura pas d'effectif supplémentaire dans les bureaux de Poste concernés, mais il n'est pas exclut à terme, que des agents de la CAF ou de Pôle Emploi puissent tenir des permanences dans ces maisons de service public.

"Ca permet d'offrir des services que nous avons vu quitter nos territoires" - Patrice Valentin, maire d'Esternay

La Poste espère, grâce à ces maisons de services au public, redynamiser ses bureaux qui avaient tendance à recevoir de moins en moins de public et le maire d'Esternay attend l'ouverture avec impatience : "Nous sommes sur un territoire à faible densité, nous n'avons pas de transports pour faciliter les déplacements, ce n'est pas si simple d'accéder aux services donc nous avons sauté sur l'occasion", explique Patrice Valentin.

Patrice Valentin, maire d'Esternay