Infos

Les Jeux Olympiques de Rio filmés grâce à des caméras mayennaises

Par Germain Treille, France Bleu Mayenne mardi 23 août 2016 à 6:00

Pascal Gautier, fondateur d'AR+, devant son bras caméra robotisée à Rio pour France 2 et qui équipe déjà les studios d'Itélé.
Pascal Gautier, fondateur d'AR+, devant son bras caméra robotisée à Rio pour France 2 et qui équipe déjà les studios d'Itélé. © Radio France - Fabien Burgaud

La société AR+, basée à Laval, a vendu deux bras caméras optiques à France Télévisions pour filmer les Jeux Olympiques de Rio.

Grâce à elles, des millions de Français ont pu regarder à la télévision les Jeux Olympiques de Rio. Elles, ce sont les bras caméra robotisées, conçues par la société AR+ (robotique augmentée en français), basée à Laval (53). Un concept qui a plu à France Télévisions, qui en a acheté deux pour filmer les commentateurs en natation et en athlétisme.

Le directeur d'AR+, Pascal Gautier, a même fait le déplacement à Rio pour former les cadreurs à la manipulation de l'ARCAM, le nom de ces bras caméras. Qui ont séduit France 2 grâce à ses nombreuses qualités.

Les bras caméras robotisées mayennaises permettent une plus grande diversité de plans, comme l'explique le fondateur d'AR+, Pascal Gautier.

Des publicités pour Babybel et McDonald's

La société AR+ a été fondée en 2012 et l'ARCAM équipe désormais les studios des chaînes d'infos Itélé et LCI. Résultat, dix bras caméras ont été vendus depuis ses débuts. Une success-story mayennaise qui a commencé il y a six ans, et toujours avec l'idée du bras optique.

Récit de la success-story AR+ par son créateur Pascal Gautier.

Le bras caméra lavallois a même été utilisé pour filmer des publicités pour les groupes Babybel et McDonald's. Et des projets, AR+ en a beaucoup. Notamment un qui pourrait le faire grandir puisque le géant japonais de l'électronique Panasonic pourrait nouer un partenariat et proposer l'ARCAM dans son catalogue. Verdict après le salon IBC de l'audiovisuel à Amsterdam (Pays-Bas) début septembre.

Partager sur :