Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Des Champs-Elysées illuminés mais confinés

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

A un mois de Noël, les illuminations des Champs-Elysées ont été lancées ce dimanche soir dans un contexte économique "catastrophique" pour l'avenue du 8ème arrondissement de Paris.

Les 400 arbres des Chanmps-Elysées se sont parés de rouge.
Les 400 arbres des Chanmps-Elysées se sont parés de rouge. © Radio France - Boris Hallier

Contrairement à l'année dernière, il n'y a pas au de grande fête sur les Champs-Elysées pour célébrer les illuminations de Noël. La chanteuse Louane a animé une soirée en petit comité avant d'appuyer, avec la maire de Paris Anne Hidalgo, sur le bouton déclenchant les illuminations. 

Les 400 arbres de l'avenue se sont parés de rouge et malgré le confinement, certains Parisiens ont fait le déplacement pour admirer le spectacle. "L'année dernière il y avait plein de monde dans la rue", se souvient Carmen, une habitante du quartier. "Là c'est un peu déprimant, mais de voir toutes ces lumières ça redonne de l'espoir" 

Une activité économique "désastreuse"

"Les illuminations c'est un spectacle gratuit, qui inspire un certain optimisme", explique Edouard Lefebvre, délégué général du comité des Champs-Elysées, qui espère que l'avenue va vite retrouver le dynamisme qu'elle a connu. 

Illuminations de Noël aux Champs-Elysées
Illuminations de Noël aux Champs-Elysées © Radio France - Boris Hallier

"On a perdu les touristes, nos magasins sont fermés, et puis il y a le télétravail qui nous fait perdre des clients. L'activité économique est "désastreuse" mais on espère que ce sera bientôt derrière nous", assure-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess