Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des chefs d'entreprises se mobilisent pour la future gare TGV d'Allan

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Allan, France

Ils étaient une trentaine de chefs d'entreprises, réunis sur le site de la future gare TGV d'Allan. Ce dossier traîne depuis des années, freiné notamment par le refus de la région Rhône-Alpes de participer à son financement. Une mobilisation à une semaine du premier tour des régionales, un hasard ?

Des chefs d'entreprises de Montélimar sur le site de la future gare TGV d'Allan.
Des chefs d'entreprises de Montélimar sur le site de la future gare TGV d'Allan. © Radio France - Julie Szmul

Ils sont tous chefs d'entreprises à Montélimar et dans les environs, et la gare TGV d'Allan, ils la veulent. Le projet, dont on parle dans la Drôme depuis plus de dix ans, ne cesse d'être repoussé. La plupart des acteurs publiques, l'Etat, le département, et l'agglomération sont d'accord pour participer à son financement. Seul frein, la région Rhône-Alpes, qui n'a jamais voulu mettre la main à la poche.

Le temps, c'est de l'argent

Aux dernières nouvelles, il manquerait encore 15 millions d'euros pour que le projet puisse aboutir. Pour l'instant, rien n'est fait : le site sur lequel est prévue cette nouvelle gare TGV ressemble toujours à un grand champ sauvage. Mais d'après les chefs d'entreprises, cette gare est absolument nécessaire pour booster l'économie locale. Les salariés et les clients se déplaceraient plus rapidement, et le temps, c'est de l'argent, surtout dans le monde de l'entreprise. L'existence d'une gare TGV permettrait également de ramener plus de touristes dans le secteur, une manne financière non négligeable pour Montélimar et ses alentours.

Hasard du calendrier ?

Notre association est apolitique. Nous ne voulons pas de récupération, Bernard Defudes président de Montélimar Plus

Reportage avec les dirigeants sur le site de la future gare TGV d'Allan.

Les chefs d'entreprises se défendent d'avoir organisé ce rassemblement pile une semaine avant le premier tour des élections régionales. D'après eux, cela n'a aucun rapport, ils sont simplement venus réaffirmer leur attachement à ce projet. L'un d'eux avoue tout de même que "si notre voix peut être entendue à cette occasion, alors tant mieux".

Réaction de Bernard Defudes, président de l'association Montélimar Plus

Choix de la station

À venir dansDanssecondess