Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Des commerçants auxerrois favorables à l'interdiction du "black friday" ?

-
Par , France Bleu Auxerre

L'ancienne ministre de l'Écologie, Delphine Batho, a déposé un amendement visant à interdire le "black friday". Un amendement adopté par les députés en commission lundi soir. A Auxerre, des commerçants sont favorablement à une interdiction.

La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne , a qualifié le Black Fiday de "frénésie de consommation".
La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne , a qualifié le Black Fiday de "frénésie de consommation". © Maxppp - Zheng Huansong

Auxerre, France

Ce black friday du 29 novembre sera-t-il le dernier en France ? Delphine Batho, l'ancienne ministre de l'Écologie, a déposé un amendement pour faire interdire cette pratique venue des États-Unis. Un amendement à la loi anti-gaspillage adoptée par les députés en commission lundi soir. Le black friday a débarqué en France en 2013. Une fois par an, le dernier vendredi du mois de novembre, des commerçants proposent des réductions importantes, des promotions alléchantes jusqu'à 80% affiché sur les devantures de certains magasins. Mais c'est peut-être la fin de ces promotions accusées d'inciter à la surconsommation et de peser aussi sur l'environnement. 

Les petits commerçants ne peuvent pas suivre 

"C'est une période de soldes déguisée, ce n'est pas du tout encadré, c'est encore une période de soldes avant la vraie période de soldes" regrette Katia. Cette commerçante tient une maroquinerie, Eléganza, depuis près de dix ans dans le centre ville d'Auxerre et elle n'a jamais participé au black friday : c'est déloyal car seules les grandes enseignes et les franchises participent au black friday. Pour nous, petit commerçant, artisan, ce n'est pas possible surtout qu'on a notre saison de fêtes de fin d'année donc on doit rentrer un peu de trésorerie et ne pas faire n'importe quoi sachant que nos fournisseurs ne nous font pas de black friday, les factures sont à payées en totalité." 

"En tant que petit commerçant, on ne peut pas suivre"

Dans la même rue commerçante du centre de ville, la rue de l'Horloge, une autre commerçante est très remontée également contre le black friday. "Moi je vends des habits, je suis obligée d'y participer mais ce n'est vraiment pas mon choix. Je suis obligée de la faire car toutes les boutiques de fringue le font aussi, les grandes enseignes. Mais je ne fais qu'une seule journée, uniquement le vendredi alors que maintenant il n'y a plus de logique. _Ce n'est tellement pas encadré que les promotions commencent une semaine avant et se terminent une semaine après, on ne comprend plus rien_", se désole cette commerçante installée près de la mairie. 

Qu'en pensent les clients ? 

Elodie vient de faire des courses alimentaires, pas de boutiques pour cette trentaine, elle est opposée au black friday : "je trouve que c'est vraiment absurde dans notre société de nous pousser encore à la consommation alors qu'on est dans un contexte où l'on devrait être plus parcimonieux". Jeanne est d'accord aussi pour supprimer ces promotions : "moi je m'achète uniquement des choses quand j'en ai besoin. Là, c'est surtout un moyen de pousser à la consommation". Elena, elle, reconnait bien que toutes ces affiches de promotions poussent à acheter et elle a cédé : "j'essaie d'en profiter un peu. Ce sont des achats que j'aurais dû faire de toute façon pour Noël. A un moins des fêtes, c'est aussi l'occasion de profiter de réductions qui peuvent être intéressantes. Oui cela peut pousser à la consommation mais ça fait du bien quand même à l'approche de Noël de pouvoir bénéficier de réductions, ça fait du bien au porte-monnaie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu