Économie – Social

Des commerçants allemands excédés par les bouchons entre Strasbourg et Kehl

Par Charlotte Jousserand, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 12 mars 2017 à 19:00

Chiffres d'affaires en baisse pour certains commerçants de Kehl
Chiffres d'affaires en baisse pour certains commerçants de Kehl © Maxppp - Sascha Steinach

Des commerçants de Kehl, en Allemagne, sont très inquiets pour leurs chiffres d'affaires. Depuis les attentats de novembre 2015 et les contrôles sur le pont de l'Europe, puis avec les travaux du tram, les clients alsaciens viennent moins dans leurs magasins.

A Kehl, certains commerçants sont inquiets. Quand ils regardent leurs livres de comptes sur l'année, les chiffres sont mauvais. Ils ont moins de clients et surtout moins de clients français. Christophe Grosjean tient le magasin Sago Bike dans la Hauptstrasse à Kehl. Depuis un an et demi, le gérant de ce magasin de vélo affirme qu'il a perdu 30% de son chiffre d'affaires à cause de la baisse de fréquentation de la clientèle alsacienne dans la ville allemande frontalière de Strasbourg.

"C'est grave, très grave" - Christophe Grosjean, gérant Sago Bike à Kehl

Des ralentissements qui découragent les clients français

Selon Christophe Grosjean, il y a eu une accumulation : "Cela a commencé après les attentats, avec les contrôles routiers sur le pont de l'Europe", des contrôles uniquement sur ce pont qui ont ralenti la circulation et qui ont entraîné des bouchons. "A Noël, on n'a pas travaillé comme les autres années, les clients français n'étaient pas au rendez-vous".

Mais ce n'est pas tout, selon le gérant de ce magasin de vélo. Selon lui, les travaux du tram ont, eux aussi, provoqué des ralentissements et ont découragé les clients français : "J'ai des clients qui m'appellent et qui me disent "On vient de passer une demi-heure dans les bouchons, tant pis on rentre, on essayera de passer un autre jour". Pour le moment Christophe Grosjean dit "survivre" notamment grâce aux réseaux sociaux et à la vente sur internet. Il assure même que "sans le web, j'aurai déjà déposé le bilan".

La fin des travaux attendue avec impatience

Deux rues plus loin, le gérant du magasin ATU, Alexandre constate lui aussi une baisse de fréquentation. Il a perdu 7% de clients sur l'année, soit une perte de 90.000 euros de son chiffre d'affaires. Dans son magasin, les clients français "arrivent stressés parce qu'ils ont perdu du temps dans les bouchons".

Selon le gérant de ce magasin de pièces automobiles, le tram va faciliter l'accès des Français à terme, mais, pour le moment, cela complique les affaires de son commerce. Surtout que, pour lui, les travaux sont loin d'être fini : "En fait une partie des travaux termine en avril, mais il y a encore toute la partie qui va passer dans la rue Großherzog-Friedrich-Straße qui va à nouveau bloquer mon parking". Et cette deuxième phase de travaux commence dès le printemps 2017 pour se terminer en 2018 afin de rallonger la ligne D du tram entre la gare de Kehl et la mairie de la ville allemande.

Mais un peu plus haut, dans la Hauptstrasse, Sabrina Baumunk, qui tient un magasin de jouet Engelhard und Herr, est optimiste : "Avec l'arrivée du tram, on attend des effets positifs, sur la ville, pour notre magasin, on attend la venue de clients plus nombreux." Sabrina Baumunk reconnait que "cela n'a pas toujours été facile" mais que "Kehl a vraiment besoin du tram, il le faut".