Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des commerçants du centre-ville de Châteauroux protestent contre le changement de sens de la circulation

dimanche 24 juillet 2016 à 11:07 Par Mathilde Choin, France Bleu Berry

Des commerçants du centre-ville de Châteauroux s'inquiètent du changement de sens de la circulation. Notamment rue Bertrand : les voitures seraient de moins en moins nombreuses à circuler et les clients de moins en moins nombreux dans les boutiques.

Les commerçants de la rue Bertrand constatent une baisse de la fréquentation depuis le changement de sens de la circulation.
Les commerçants de la rue Bertrand constatent une baisse de la fréquentation depuis le changement de sens de la circulation. © Radio France - Mathilde Choin

Châteauroux, France

Ils protestent contre le changement de sens de circulation dans plusieurs rues du centre-ville de Châteauroux. Notamment rue Bertrand : des commerçants viennent de lancer une pétition. Elle compte une vingtaine de signatures pour le moment. Dans le cadre de la rénovation du centre ville, la circulation dans la rue Joseph-Bellier a été modifiée. Résultat : depuis la fin du mois de juin, les voitures passeraient de moins en moins dans la rue Bertrand. Et les clients de moins en moins nombreux dans les boutiques.

"35 minutes pour faire deux kilomètres"

Ce samedi matin, Céline a rendez-vous pour une manucure. Elle a mis 35 minutes pour faire deux kilomètres : "Je me suis garée très loin, c'est assez compliqué de comprendre par où il faut passer pour arriver dans cette rue. Je suis arrivée à l'heure mais j'ai pris mes dispositions. J'habite avenue La Châtre, la prochaine fois je ferais mieux de venir à pied". Martine, la responsable de Marie Clafoutie, un magasin de peluches et de jouets en bois, regarde sa rue d'un air dubitatif : "Il n'y a plus de vie dans cette rue. Il n'y a aucun passage de voitures. Habituellement, on avait peut-être un peu trop de circulation. Mais là, un samedi après-midi à 16h20, zéro voiture de garée. Ça fait 20 ans que je suis installée, je n'ai jamais connu ça !'

Quand les clientes mettent une demi-heure pour se garer, que voulez-vous quand elles en ont marre, elles s'en vont !'", Pascal, le gérant de Réserve 19

Même chose dans la retoucherie de Céline. Cette cordonnière s'est installée ici il y a à peine sept mois. Elle venait juste de commencer à se créer sa clientèle : "Quand les voitures sont arrêtées, elles peuvent voir la boutique, les gens passent et c'est comme qu'ils me connaissent. Là, s'il n'y a plus personne qui circule, ça fait moins de publicité, la boutique est moins connue et donc forcément il y a des répercutions sur notre travail."

"À terme, j'ai peur que les gens nous oublient", Poupet Phongphila, la responsable de L'Office

Poupet Phongphila la gérante du magasin de prêt-à-porter L'Office s'est installée rue Bertrand il y a six ans. Cette commerçante a interpellé le maire de Châteauroux la semaine dernière sur Facebook : son message a été partagé plus de 90 fois. Gil Avérous lui a répondu et il le concède : c'est compliqué de circuler dans le centre de Châteauroux en ce moment, en particulier en raison des travaux de GRDF, rue Grande. Mais il l'assure : "Ça va s'arranger."