Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Retraites : des cotons-tiges géants offerts au gouvernement par des opposants à la réforme à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Une quarantaine d'opposants à la réforme des retraites se sont rassemblés lundi matin devant la gare Saint-Roch de Montpellier. Parmi eux, des enseignants venus avec des cotons-tiges géants. Ils comptent les offrir au gouvernement qui, selon eux, est sourd à la contestation de la rue.

Des cotons-tiges géants offerts pour déboucher les oreilles du gouvernement qui n'entend pas les opposants à la réforme des retraites
Des cotons-tiges géants offerts pour déboucher les oreilles du gouvernement qui n'entend pas les opposants à la réforme des retraites - Salah Hamdaoui

Montpellier, France

"On a un gouvernement qui n’entend rien, qui refuse d’entendre ce que disent la grande majorité des Français. Le rejet du projet est massif, donc, c'est pour leur déboucher les oreilles". Hélène Raux, enseignante au collège Arthur Rimbaud à Montpellier, est arrivée ce lundi matin devant la gare Saint-Roch avec trois cotons-tiges géants. Un pour le président Emmanuel Macron, un autre pour son Premier ministre Édouard Philippe et le dernier pour le "Mr. Retraites" Laurent Pietraszewski.

"C'est aussi pour dire qu'on reste mobilisés malgré les vacances donc on s'adapte au contexte en offrant un petit cadeau de Noël au gouvernement" - Hélène Raux du SNES

Le rassemblement a réuni une quarantaine de personnes : des enseignants, des gilets jaunes, des retraités et quelques cheminots. Ils sont allés jusqu'à la préfecture pour remettre symboliquement les trois cadeaux au préfet, lui-même chargé de les transmettre à leurs destinataires.

Les cotons-tiges ont été choisis pour une autre raison : les plastiques à usage unique. "Le gouvernement a annoncé que leur usage serait interdit en 2040. Sur les questions environnementales, on peut attendre 20 ans, par contre sur les retraites, c'est tout de suite sans concertation, sans dialogue social. Ça montre aussi le deux poids, deux mesures."

Un petit nœud en papier cadeau autour du coton-tige avant de l'offrir - Radio France
Un petit nœud en papier cadeau autour du coton-tige avant de l'offrir © Radio France - Salah Hamdaoui
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu